Réseaux

Spécial Mobile World Congress 2008: les annonces, les tendances

0 0

Le grand rendez-vous européen des mobiles, jusqu’ici dénommé 3GSM et rebaptisé MWC, s’ouvre ce 11 février. Sur place, le point sur les temps forts et les thèmes majeurs cette édition 2008

Barcelone.- Tous les professionnels de l’univers des mobiles ont afflué dans la capitale catalane, où les conférences de presse s’enchaînent. L’accès mobile à Internet fait toujours les grands titres, largement rehaussés et enrichis par les solutions de géolocalisation et de navigation. La multiplication et la sophistication des terminaux radio suffisent à montrer le dynamisme de ce secteur.

A l’ouverture du salon, vu le contexte de l’actualité, on pouvait se demander: Microsoft et Google vont-ils voler la vedette autour du cas Yahoo, qui s’est, indirectement, mis en position de vendeur?

Parmi les locomotives, Nokia a ouvert le feu avec une solution de navigation remise au goût du jour. Il s’agit l’annonce de la disponibilité de la version bêta de Nokia Maps 2.0.

Et coup de théâtre ou de Trafalgar… Sony Ericsson dévoile une nouvelle gamme de terminaux ‘smartphones’ baptisés Xperia qui seront motorisés non plus avec l’operating system Symbian de Nokia, mais avec Windows Mobile 6 !

D’ailleurs, l’OS de Microsoft va intégrer plusde fonctions professionnelles. Le patron de la division mobilité de Microsoft nous en dit plus, et égratigne la concurrence…

Justement, la concurrence s’active, notamment du côté de Google. Les premiers prototypes sous Android ont été présentés. Mais l’open source se cherche encore un catalyseur…

Du côté de Nokia, l’accent est mis sur les services et les contenus. Le VP services du fabricant répond à nos questions.

On retiendra également l’accord entre Orange et Nokia, la nouvelle convergence selon Yahoo, les nouveautés de NXP ou encore l’accord entre Altobridge et Ericsson pour couvrir les zones blanches.

De son côté, le Rich Media sur mobile poursuit sa percée, ce qui pose le problème de la gestion des contenus, tandis que les éditeur de sécurité mutiplient les solutions pour sécuriser des terminaux de plus en plus sensibles.

Les fondeurs ont également multiplié les annonces, Freescale mise sur son ‘FemtoCell’ tandis qu’ARM annonce la disponibilité de nouvelles versions de son logiciel graphique. Mais Nvdia n’est pas loin.