Dreamforce 2020 : ode au multicloud et à l’automatisation

Vers un Salesforce vraiment multicloud ? À l’occasion de sa conférence Dreamforce, l’éditeur a levé le voile sur une initiative dans ce sens : Hyperforce. Il revoit, dans ce cadre, l’architecture de sa plate-forme logicielle. Objectif : en favoriser la migration vers les clouds hyperscale. AWS, Microsoft, Google et Alibaba sont tous dans la boucle.

À terme, Salesforce n’aura plus à gérer sa propre infrastructure. Pour les clients, c’est la perspective d’une plus grande flexibilité, aussi bien au niveau des ressources que de la localisation des données. Le tout sans aucun changement à réaliser de leur côté, leur promet-on.

L’Allemagne et l’Inde sont les deux premiers terrains d’exploitation d’Hyperforce. Il est question de l’étendre à une dizaine d’autres pays en 2021.

Einstein Automate : une marque ombrelle pour l’automatisation

L’automatisation aura été l’autre thématique forte des premières annonces de la Dreamforce. Parmi ces annonces, une nouvelle marque : Einstein Automate. Elle fédère quatre grandes composantes :

  • Un orchestrateur low code dont la bêta est prévue pour l’été 2021
    Il s’inscrit dans la lignée de la solution Lightning Flow, avec un accent sur l’IA pour la recommandation d’actions et l’identification des problèmes.

    Flow Orchestrator Dreamforce

  • Un outil no code d’intégration de données dont la disponibilité générale est fixée à début 2021
    Embarqué dans l’interface Salesforce, il se fonde sur les technologies de MuleSoft.

    MuleSoft Composer

  • Des ressources disponibles sur l’AppExchange
    Notamment des bots, des connecteurs et des modèles de processus.
  • Le service OmniStudio
    Issu de l’acquisition de Vlocity, il permet la conception – sans code – de processus axés sur des besoins sectoriels.

Einstein Automate

Il est aussi question d’IA avec Workforce Management. Salesforce prévoit un passage en phase commerciale au 1er semestre 2021 pour cette composante de gestion du personnel ajoutée à l’offre Service Cloud. Il en vante les capacités d’analyse prédictive de l’activité des centres d’appels. Et de formation des agents, en connexion avec la plate-forme Trailhead.

Illustrations © Salesforce