DreamWorks adopte la solution Red Hat Cloud Foundations

Réseaux

Le spécialiste de l’animation DreamWorks compte utiliser l’offre Red Hat Cloud Foundations au sein de son infrastructure matérielle. La compagnie va tout d’abord commencer par adopter les composants MRG de Red Hat.

DreamWorks est un des partenaires historiques de Red Hat. Il est vrai que dans le monde de la synthèse d’image, les fermes de serveurs Linux se sont rapidement imposées. C’est donc sans réelle surprise que la compagnie annonce aujourd’hui qu’elle adoptera la solution Cloud Foundations de l’éditeur dans le cadre de ses prochaines productions cinématographiques.

« Les technologies de pointe servent véritablement la créativité des membres de DreamWorks Animation. Le portefeuille Cloud Foundations de Red Hat constitue une plate-forme complète, idéale pour la concrétisation de notre stratégiecloudet suffisamment évolutive pour répondre aux besoins informatiques de nos productions », explique Ed Leonard, directeur technique de DreamWorks Animation.

Cloud Foundations permet de mettre en place aisément des solutions de cloud computing privées. Un élément important pour DreamWorks, qui affiche un besoin important en terme de puissance de calcul, et souhaite voir son infrastructure comme une ressource à la puissance librement modulable, et non plus comme un ensemble ‘statique’ de serveurs. Le caractère open source de cette offre aura sans aucun doute été un autre argument de poids pour DreamWorks, cet acteur restant un partisan de Linux et des logiciels libres.

La compagnie commencera par exploiter certains éléments de l’offre Cloud Foundations, comme les composants MRG (Messaging, Real-time, Grid), bien adaptés au calcul massif d’images de synthèse. « Ils répondent à nos besoins les plus stricts en matière d’animation en images de synthèse », confirme Derek Chan, directeur de la division digital operations de DreamWorks Animation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur