Dreamworks plonge, le ‘monstre vert’ déçoit

Cloud

Les performances de Shrek 2 sont décevantes, le titre des studios Dreamworks plonge de 15%

Décidément, les marchés mènent la vie dure aux studios d’animation. Ainsi, malgré un premier trimestre 2005 bénéficiaire, le titre du studio Dreamworks a plongé d’environ 15% en une heure de cotation !

Qui est responsable de ce raté ? Un monstre vert du nom de Shrek, dont la dernière prestation, ‘Shrek 2‘ est jugée décevante. Les recettes en fin de vie ? après le film, la vague du DVD est terminée ? ne sont plus à hauteur de ce que le studio escomptait. Certes, le groupe fondé par Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen affiche enfin un bénéfice net de 45,7 millions de dollars. Mais le BPA (bénéfice par action), à 44 cents, ne répond pas aux attentes du marché, qui ne lui pardonne pas cet écart. On ne se méfie pas assez des monstres verts?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur