DRM: un triumvirat reprend ContentGuard

Cloud

L’arrivée de permet Thomson aux côtés de Microsoft et de Time Warner permet d’éviter une enquête de la Commission européenne pour abus de position dominante

Le rachat de ContentGuard est bouclé. Et il ne sera pas remis en cause. Les groupes américains Microsoft, Time Warner et français Thomson ont annoncé avoir acquis conjointement la société américaine spécialiste de la lutte contre le piratage des oeuvres numériques.

ContentGuard, anciennement contrôlée par Xerox, développe des licences de droits de propriété intellectuelle afférents aux solutions DRM. Un marché très porteur, car la gestion des droits numériques devient incontournable avec l’essor de la musique en ligne. Ce rachat, annoncé en mars 2004, avait d’abord gêné la Commission européenne qui y voyait un risque d’abus de position dominante pour Microsoft. En août 2004, Bruxelles annonçait l’ouverture d’une enquête approfondie sur le projet d’acquisition. A cette époque, seuls Microsoft et Time Warner s’étaient conjointement portés candidats au rachat. L’arrivée de Thomson a changé la donne et le feu vert de Bruxelles n’est plus obligatoire. L’opération initiale à deux est donc abandonnée et en conséquence la notification est retirée, ont indiqué les trois groupes dans un communiqué. La situation a été confirmée par la Commission. Elle explique que compte tenu de la structure d’actionnariat et de contrôle résultant de la nouvelle opération, celle-ci ne sera pas examinée dans le cadre de la réglementation européenne sur les fusions. Thomson, Microsoft et Time Warner détiendront chacun 33% des droits de vote constituant le capital de ContentGuard et pourront chacun nommer deux administrateurs au conseil d’administration de ContentGuard.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur