DSI, la cheville ouvrière d’une numérisation accélérée

DSIProjets

En France, la transformation accélérée des entreprises conforte le rôle des DSI, mais des obstacles à la priorisation des investissements technologiques demeurent.

La crise économique et sanitaire (Covid-19) impacte les décisions d’investissement IT des DSI de grandes entreprises. 54% des organisations ont gelé des projets jugés « non stratégiques ». 31% ont renégocié le périmètre de certains contrats, selon une étude* réalisée en France par IDC, avec Apptio et Devoteam Management Consulting.

Malgré tout, 92% des décideurs interrogés pensent que la pandémie accélère la numérisation à l’oeuvre au sein des organisations. La transformation numérique étant considérée comme un levier nécessaire à la satisfaction des attentes des clients (83%), à la bascule massive vers le travail à distance 64%) ou encore à la productivité (60%).

Qui pilote la stratégie numérique et ses financements ?

La direction générale et les directions métiers sont impliquées. Qu’en est il de la DSI ?

Dans 57% des cas, la direction des systèmes d’information pilote ou figure dans l’instance de pilotage de la stratégie numérique de l’organisation. Dans une entreprise sur deux, elle a le contrôle de 50% des investissements consacrés à la tranformation numérique.

Cependant, dans deux tiers des entreprises concernées par l’enquête, des décisions budgétaires impactant les investissements IT sont prises hors de la DSI. Ces décisions émanent avant tout des directions métiers et du numérique.

Prioriser les investissements IT

Qu’en est-il de la rationalisation des dépenses récurrentes ?

55% des DSI disent rencontrer des difficultés dans ce domaine.

La résistance des équipes aux changements, les silos, le déficit de compétences font obstacle à l’optimisation du fonctionnement de la DSI. Toutefois, « des leviers de réduction des coûts ont bel et bien été identifiés (automatisation des processus et réduction de la dette technique), mais leur mise en œuvre se heurte aux complexités du Legacy [système hérité] et aux pesanteurs de l’organisation », a souligné IDC dans son rapport.

Comment soutenir la priorisation et l’efficacité des investissements technologiques ?

Trois-quarts des décideurs interrogés pensent qu’une solution fournissant une vue consolidée des dépenses IT aurait un impact « positif ou très positif ».

*« La DSI face au défi du financement de la transformation digitale ». DSI, CTO, CDO et directeurs financiers ou de la performance de 50 entreprises et administrations d’au moins 5000 collaborateurs ont été interrogés en juin 2020.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT