Transformation numérique : les DSI peinent à se positionner en pilotes du changement

DSIProjets

Plus d’un DSI sur deux se considère comme un opérateur technologique, plutôt qu’un chef de file de la transformation numérique de son organisation.

Malgré l’évolution de leurs attributions à l’ère du cloud, les directeurs des systèmes d’information (DSI) tardent à se positionner en pilotes de la transformation numérique des entreprises. C’est ce que met en exergue un rapport publié par Deloitte.

L’enquête a été menée entre janvier et mars 2018 auprès de 1437 décideurs, dont 78% de responsables IT et 22% de décideurs métiers. 71 pays sont couverts.

En 2018, plus d’un DSI sur deux (55%) déclare travailler en tant qu’opérateur dédié à l’efficacité, la fiabilité et l’optimisation de l’IT. En revanche, seule une minorité estime être aux commandes de la transformation numérique de leur firme. Et ce en tant qu’instigateur du changement (9%) ou en partenaire des métiers (36% tout de même).

La situation a donc peu évolué depuis 2016 sur ce point, déplore Deloitte. Or, pour la société de conseil et d’audit, « un DSI – surtout un DSI avisé avec les métiers – peut jouer un rôle clé d’influenceur et de visionnaire au sein de son entreprise ».

En lien avec la direction générale et le conseil d’administration.

L’IT dans l’ombre de la DG

Le numérique est une priorité pour 96% des décideurs interrogés. Toutefois, seuls 25% des répondants jugent que leur organisation a une vision et une stratégie adaptées.

Justement, 60% des DSI ne dirigent pas le développement de la stratégie numérique de leur entreprise. Parmi eux, en revanche, 27% sont en charge de sa mise en oeuvre. Seules les directions générales sont plus souvent impliquées dans ce déploiement (28%).

Une direction des systèmes d’information privilégie donc la fourniture, la maintenance et la sécurité de solutions et services IT. Une fois ces fondamentaux adressés, son implication varie dans les politiques d’entreprise visant à faire des technologies un avantage compétitif pour les métiers.

Sur ce point, les technologies émergentes les plus souvent citées sont : l’intelligence artificielle (IA), l’internet des objets (IoT) et l’automatisation des processus par la robotique (RPA). Les DSI, dans leur majorité, envisagent d’investir davantage dans les trois années à venir.

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur