DSI & RSSI, des fonctions périlleuses ?

Régulations

Les Directeurs des systèmes d’informations (DSI) et les Responsables sécurité des systèmes d’informations se sentent sur un siège éjectable

Une récente étude démontre que les Directeurs des systèmes d’informations (DSI) et les Responsables sécurité des systèmes d’informations (RSSI) vivent avec la crainte permanente de perdre leur poste en raison d’une faille de sécurité ou d’un incident qui n’aurait pas été détecté ou anticipé à temps.

Selon cette étude, un tiers des DSI et RSSI interrogés estiment qu’un piratage de leurs infrastructures Internet pourrait bien leur faire perdre la face sinon leur place. En plus des virus, des ‘spywares’ et autres ‘malwares’, les équipements de mobilité tels que les ordinateurs portables, Pda, téléphones mobiles, et autres clés USB sont également sources d’incidents ou, en tous cas, de tracas pour les responsables sécurité. La perte de propriété intellectuelle est également une raison majeure pour plus de 25% de ces IT managers. Enfin, la présence de logiciels ou fichiers illégaux au sein du réseau de l’entreprise est également un élément non négligeable selon 22% des personnes ayant répondu à cette enquête. En conclusion, 21% des participants au sondage avouent que leur travail est véritablement « stressant ». Bien qu’ils prennent toutes les mesures nécessaires tant sur le plan technique, organisationnel que humain, ces RSSI et DSI avouent travailler dans l’incertitude permanente. (*) pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur