Du haut-débit via les pylones électriques dans la Manche

Régulations

Le département aura accès à l’Internet rapide grâce au réseau de fibres optiques déroulé au long des lignes électriques

Le créneau de l’outsourcing se porte-t-il bien? L’étude d’IDC pourrait montrer un paradoxe. Le montant global des 100 premiers contrats a diminué: il recule de 42,1 milliards en 2004 à 4,5 milliards en 2005.

IDC précise tout de suite que le montant des très gros contrats n’a pas diminué. Au contraire: les contrats les plus lourds ont encore grossi en valeur. Donc, c’est le montant moyen des contrats qui a diminué. “Les gros contrats sont encore plus gros (…), ce qui confirme l’émergence d’un outsourcing à grande échelle: 5 des 9 méga-contrats proviennent de deux grandes administrations“, observe Jennifer Thomson, consultante d’IDC. “Alors que les contrats sont plus importants en valeur, ils diminuent en durée, car les entreprises clientes souhaitent être moins dépendantes sur de longues périodes. Avec des durées de contrats raccourcies, les prestataires doivent se préoccuper de diminuer les coûts sur des périodes plus courtes“. Autres indicateurs chez Forrester Research: selon ce cabinet d’études, sur le 1er trimestre 2006, ce sont seulement 2,8 milliards d’euros qui ont été investis en Europe dans des contrats d’externalisation. En 2006, “rien que dans les services d’externalisation d’application“, les entreprises européennes auront dépensé 17 milliards et, en 2011, ce montant atteindra 27,5 milliards d’euros, “avec un taux actuariel de croissance de 10% – ce qui en fait l’un des secteurs services les plus dynamiques“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur