Du rififi autour de l’Itanium

Régulations

Une polémique vient assombrir l’histoire mouvementée de l’Itanium : c’est une nouvelle fois Oracle qui jette de l’huile sur le feu en affirmant qu’un accord secret a été passé entre HP et Intel, le premier financerait le second pour continuer de produire le processeur…

Une polémique vient assombrir l’histoire mouvementée de l’Itanium : c’est une nouvelle fois Oracle qui jette de l’huile sur le feu en affirmant qu’un accord secret a été passé entre HP et Intel, le premier financerait le second pour continuer de produire le processeur…

Décidément, Oracle ne parvient pas à digérer l’Itanium… Après avoir annoncé en mars dernier l’abandon du support de ses applications sur la plateforme Itanium d’HP – à la suite de quoi HP a intenté un procès à Oracle pour violation des engagements pris envers lui et leurs 140 000 clients communs – Oracle, qui a récemment absorbé Sun (en 2010), a déposé au dossier du procès une pièce relative à un accord secret qui lierait HP et Intel.

Selon Oracle, HP financerait auprès d’Intel le maintient de la production du processeur Itanium. L’objectif serait de maintenir l’écosystème Itanium. Oracle évoque une « base client verrouillée », afin de l’empêcher de vendre des serveurs Sun… Et d’affirmer que l’accord confidentiel passé entre HP et Intel porterait sur les deux prochaines générations de processeurs Itanium.

Intel n’a pas commenté l’affaire, préférant renvoyer chacun dans ses buts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur