Du rififi chez Disney: Steve Jobs discute aussi

Régulations

Michael Eisner, le p-dg de Disney, serait de nouveau sous le feu d’actionnaires mécontents, mais aussi, et c’est nouveau, de membres de son conseil d’administration

Ce n’est pas tant Euro Disney qui met la pression sur le patron de Disney, que sa politique dans le cinéma. Selon le ‘New York Post’, Michael Eisner doit affronter des actionnaires et des membres de son conseil d’administration.

En cause, la filiale Miramax, dont le très médiatique patron Harvey Weinstein refuse la réduction de rémunération que Michael Eisner veut lui imposer. Harvey Weinstein qui chercherait à réunir un groupe d’investisseurs afin de racheter Miramax à Disney. Autre point d’insatisfaction, la négociation du prochain contrat entre Disney et Pixar, la firme de Steve Jobs spécialisée dans les films d’animation en images de synthèse. Avec le nouveau contrat qui débutera en 2005, Disney continuerait de distribuer les films de Pixar, mais perdrait le partage des profits. Pixar, le génial inventeur des Toy Story et autres Monstres & Cie, représente une part importante des résultats de Disney.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur