DuckDuckGo passe les 30 millions de recherches par jour

LogicielsPolitique de sécuritéSécurité

DuckDuckGo, le moteur de recherche américain étroitement associé à la notion de vie privée, revendique 30 millions de recherches par jour. Une augmentation de 50 % en l’espace d’un an.

DuckDuckGo, le moteur de recherche qui met l’accent sur la protection des données des utilisateurs et de leur vie privée, annonce avoir passé le cap des 30 millions de recherches quotidiennes.

une croissance qui s’accélère

L’éditeur de ce méta-moteur explique, dans un billet de blog, qu’il a fallu 7 années pour atteindre les 10 millions de recherches par jour. Les choses se sont ensuite accélérées puisque deux ans après, le moteur revendiquait 20 millions de recherches quotidiennes. Moins d’un an plus tard, DDG se félicite d’avoir donc atteint les 30 millions de recherches quotidiennes.

Cette croissance aura en particulier été alimentée par des scandales liées à la protection de la vie privée.

L’affaire Cambridge Analytica dans laquelle Facebook s’est retrouvé plongé aurait ainsi permis à DDG de connaître cette accélération de la croissance. Récemment, Google a décidé de fermer Google+ suite à la découverte d’une faille de sécurité qui aurait exposé des données de 500 000 utilisateurs.

De quoi jeter l’opprobre sur le numéro un des moteurs de recherche au monde, certains utilisateurs n’hésitant alors plus utiliser DDG.

Même s’il est difficile de faire un lien de causalité direct entre la faille de Google et ce nouveau seuil franchi.

une croissance alimentée par les scandales

Le moteur de recherche axé sur la confidentialité explique toutefois avoir constaté une augmentation de l’utilisation après des événements tels que la mise à jour de la politique de confidentialité de Google en mars 2012 et les fuites de la NSA révélées par le lanceur d’alerte Edward Snowden.

Cela n’empêche toutefois pas DDG de ne pas souffrir de la comparaison avec Google en termes de parts de marché.

Google revendique en effet 3,5 milliards de requêtes de recherches quotidiennes, soit 77 % de parts de marché.

Selon NetMarketShare.com, si DuckDuckGo ne représente que 0,18 % des recherches mondiales, il dépasse cependant celles d’AOL (0,03 %).

On reste également loin des 14 % de Baidu et des 5 % de Bing.

Avec DuckDuckGo, l’internaute ne s’identifie pas et navigue via un moteur qui ne conserve aucune données sur lui. Méta-moteur par essence, il a recours à d’autres sources telles Bing ou encore Wikipédia. Il est ainsi possible de faire des requêtes qui vont rediriger l’internaute vers les autres moteurs de recherche utilisées.

La commande « !wfr » va ainsi permettre à l’internaute d’être redirigé vers le site Wikipédia France.

(Crédit photo : navigateur browser © AFANASEV IVAN – shutterstock)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur