Dumping clés modems 3G: Option et Huawei font alliance

Réseaux

Suite aux accusations de dumping proférées par le belge Option contre les chinois Huawei et ZTE, concernant les clés modems 3G, un accord amiable a été trouvé, avec création d’une ‘alliance’

L’affaire anti-dumping plaidée devant Bruxelles devrait en rester là. Option, constructeur belge de clés modems 3G, retire sa plainte contre les géants chinois des télécoms Huawei et ZTE. Deux dossiers d’instruction avaient été ouverts à leur encontre ces derniers mois  auprès des autorités de régulation de l’Union européenne.
Selon le Financial Times, l’industriel belge a signé un accord avec Huawei ce 27 octobre prévoyant que ce dernier lui paie 27 millions d’euros, la première année, pour l’achat de licences. L’équipementier télécoms chinois se serait également engagé à acquérir, à hauteur de 8 millions d’euros, la filiale Option M4S, qui conçoit et fabrique des ‘chips’ pour les nouvelles générations de réseaux mobiles.
Ce n’est pas tout: Option et Huawei ont décidé de coopérer. Ils envisagent de créer une société commune afin d’établir, en Belgique, un laboratoire de recherche & développement commun.

Pour rappel, Huawei et ZTE détiennent entre 80 et 90% du marché mondial des clés modems 3G, suite à leurs accords, souvent en OEM,  signés avec les principaux opérateurs mobiles dans le monde. Récemment, ZTE déclarait ses ambitions pour l’Europe, dont la France (via Bouygues Telecom, notamment) ; cf. article ‘ZTE veut imposer sa marque sur le marché français‘)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur