E-book: Google et Amazon se disputent les téléphones mobiles

Cloud

Les deux acteurs veulent promouvoir le contenu des livres numériques sur les terminaux mobiles

Les titans du Web passent à la vitesse supérieure. Google (Google Book search) et Amazon (Kindle) veulent tous deux promouvoir la lecture des livres numériques à travers les téléphones mobiles.

Selon le New York Times, le géant de l’e-commerce américain a précisé qu’il travaillait sur de nouvelles références, notamment pour une nouvelle version du Kindle, qui, selon toute vraisemblance, devrait être disponible à partir du 9 février prochain.

Nous sommes pressés de rendre les livres Kindle lisibles sur mobile“, assure une porte-parole d’Amazon.

De son côté, la firme de Mountain View, en plus d’étendre son catalogue, veut faire en sorte de rendre ses titres accessibles à un grand nombre de terminaux mobiles.

Néanmoins, Amazon devrait avoir l’avantage. Le catalogue de Google compte un grand nombre d’ouvrages anciens, dont les droits, pour beaucoup d’entre eux, sont tombés dans le domaine public. Amazon au contraire dispose d’un catalogue de 230.000 titres, où abondent les références récentes, avec des droits et copyrights reconnus.

Pour les analystes, le pari des deux acteurs comporte des risques. La lecture, même sur un téléphone mobile à écran large, reste très inconfortable. Les terminaux les mieux aptes à remplir cette fonction restent les terminaux de lecture numériques.

Le deuxième écueil reste, une fois de plus, les habitudes de lecture. Le livre numérique est loin d’être entré dans les mœurs.

En France, malgré des tentatives audacieuses (l’e-Book du quotidien Les Echos) et des offres récentes (Booken Cybook et e-Reader de Sony), le marché tarde plus que jamais à décoller.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur