e-Books : Sony affronte le Kindle d'Amazon avec ses Reader

Cloud

Les « Pocket Reader » et « Pocket Touch », derniers livres électroniques de Sony, débarquent fin août sur le marché américain déjà investi par les Kindle d’Amazon. La bataille s’annonce rude.

Cet été, le géant japonais y va de toutes ses forces. Quasiment un an après le lancement de son « Reader », Sony prévoit la sortie de non pas un mais deux nouveaux lecteurs de livres numériques aux Etats-Unis : le « Reader Pocket Edition » et le « Reader Touch Edition ».

Dans quelques semaines à peine, le Pocket « PRS-300 » fera son apparition sur le marché américain à un prix défiant toute concurrence : 199 dollars. Soit, 100 dollars de moins que le premier prix du Kindle d’Amazon. Le prix et l’écran 5 pouces (13 cm) de ce livre électronique dernier cri pourraient bien faire tanguer les ventes du site marchand. Facile à transporter et de plusieurs coloris, le plus petit des e-books joue aussi sur sa maniabilité et son ergonomie.

Son grand frère, le Touch « PRS-600 », se rapproche pour sa part du Kindle 2 d’Amazon puisqu’il sera vendu à 299 dollars. Plus cher donc mais on est encore loin des 489 dollars du Kindle DX, le dernier modèle du site marchand. Tactile, le « PRS-600 » propose à l’utilisateur de « feuilleter » son livre en glissant le doigt sur l’écran, de retranscrire ses notes à l’aide d’un stylet ou de consulter le dictionnaire, le Oxford American English Dictionary. Enfin, de même contenance que le petit (350 livres téléchargeables), le grand modèle prévoit l’ajout d’une carte mémoire.

Sony se voit déjà en haut de l’affiche

Ces « e-books » ne sont pas encore sur le marché mais déjà, Sony y croit. Récemment interviewé par l’agence Reuters, Steve Haber faisait part de son optimisme : « Atteindre le prix de 199 dollars va, nous le croyons, accroître le marché de façon spectaculaire. » D’après le directeur de la division Livres numériques de Sony, deux millions de livres numériques devraient en effet être vendus cette année aux Etats-Unis.

Espérons pour la firme japonaise que l’enthousiasme de Steve Haber soit à la hauteur de celui des acheteurs car les

détracteurs des gadgets de Sony pointent déjà ses faiblesses techniques, en comparaison avec «l’offre d’Amazon ». Sa capacité par exemple. Le Kindle 2 peut stocker jusqu’à 1500 titres numériques. Sur son site, 01net dénonce aussi l’impossibilité «pour l’heure de s’abonner à des grands journaux comme le New York Time » et la nécessité de « se connecter à un ordinateur quand le Kindle a depuis longtemps opté pour le téléchargement sans fil » avec une connexion 3G. Mieux vaut ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur