e-commerce : Alibaba s’ouvre aux PME américaines

Cloud

Alibaba ouvre sa plateformes aux revendeurs américains qui vont pouvoir toucher des marchés en Inde, au Brésil et au Canada. 

Le géant chinois va permettre aux petites et moyennes entreprises américaines de vendre leurs produits sur Alibaba.com. Jusqu’à présent, les commerçants américains pouvaient seulement acheter des marchandises sur sa plateforme de e-commerce. 

“Désormais, près de 30 millions de PME aux États-Unis (…) peuvent accéder plus facilement à cette plateforme mondiale de commerce électronique B2B dont la valeur atteint 23,9 milliards de dollars, soit une opportunité six fois plus importante que le marché mondial du commerce électronique B2C”, argumente Alibaba dans son communiqué. 

Les vendeurs devront s’acquitter de frais annuels d’environ 2 000 dollars, mais il ne percevra pas de commissions sur les ventes, contrairement à Amazon. 

 

Un tiers des acheteurs Alibaba sont basés aux États-Unis

Un tiers des acheteurs sur Alibaba.com sont basés aux États-Unis et plus de 95% des vendeurs sont en Chine. Grâce à cette ouverture, les commerçants américains vont pouvoir pénétrer des marchés dans des pays comme l’Inde, le Brésil et le Canada. Ils pourront aussi vendre à d’autres entreprises basées aux États-Unis.

Le groupe chinois fondé par Jack Ma trouve ainsi un moyen de stimuler sa croissance entravée par l’expansion d’Amazon et la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. 

Lire aussi :