E-commerce en France: forte croissance et maturité

Régulations

Le commerce en ligne français affiche toujours des taux de croissance insolents. Mais surtout, il se diversifie

On commence à être habitués aux taux de croissance à deux chiffres du commerce électronique français. Les ventes sur Internet ont ainsi bondi de 56% au troisième trimestre par rapport à il y a un an.

Pour 2003, les ventes devraient croître de 60%, s’établissant à 4 ou 5 milliards d’euros, selon l’Association pour le Commerce et les Services en Ligne (ACSEL). Selon une enquête Médiamétrie, 39% des internautes (7,7 millions de personnes), sont acheteurs en ligne contre 31,4% un an auparavant. Le cybercommerce a donc gagné en un an 2,6 millions d’acheteurs, soit une hausse de 51%, alors que le nombre d’internautes n’a augmenté que de 21%. Mais surtout, l’Association observe une féminisation du marché: le nombre d’acheteuses en ligne atteint 3 millions, les femmes représentent 40% des acheteurs contre 36% il y a un an. Et les ventes ne concernent plus majoritairement les voyages, la “high-tech” et la culture. On observe notamment une explosion des articles de mode, ont révélé les principaux sites français, lors d’une conférence de presse. La croissance concerne les gros sites comme les petits. Le site de La Redoute estime qu’il doublera ses ventes cette année. Sur la France et sur l’international, la Redoute réalise 15% de ses ventes sur Internet. A une échelle plus réduite, Priceminister (discount) a triplé ses ventes cette année, a affirmé son président Pierre Kosciusko.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur