E-Commerce : Google officialise sa certification Trusted Stores

Sécurité

Google pénètre le marché de la certification dans le domaine du commerce électronique. Une offre destinée à qualifier les revendeurs et rassurer les acheteurs.

Après une version bêta présentée l’été dernier, Google a ouvert, début octobre, son offre de certification Trust Stores en direction des sites d’e-commerce. Il s’agit d’un label de qualité qui récompense les boutiques selon des critères tels que la gestion des commandes et le service client. Pour l’acheteur, c’est la garantie d’une protection supplémentaire. Google se tourne ainsi vers les acteurs du commerce électronique et leur offre l’opportunité de se distinguer sans autre artifice qu’une évaluation objective de leurs aptitudes à offrir au client un service appréciable.

Service gratuit mais vérifié

La procédure d’adhésion au service est gratuite. Elle requiert juste, pour le candidat à la certification, la déclinaison de son identité comme de sa raison sociale, au même titre que la délivrance d’éléments additionnels qui constitueront des références destinées à l’évaluation de leurs prestations. Il pourra s’agir d’apporter des précisions quant au processus de suivi, de tri, d’emballage et d’expédition des commandes. Des informations au sujet des transactions bancaires et du service après-vente sont un plus.

De cet ensemble découle une notation matérialisée par un système de lettres modulées de signes arithmétiques (qui n’est pas sans rappeler le système de notation des agences éponymes) : « A+ » étant le meilleur grade. Si Google est resté discret à propos de son barème, il ne fait aucun doute que seuls les commerçants qui feront preuve de régularité dans la performance seront éligibles à une homologation Trusted Stores.

Concurrence déloyale ?

Pour l’internaute, ce signe distinctif est garant d’une sécurité accrue dans l’exercice du shopping en ligne. Google s’engage d’ailleurs à intervenir en qualité de médiateur au cas où une transaction tournerait au litige, soutient ITespresso.fr. A l’instar de PayPal sur eBay, la firme de Mountain View agira en tant que force de persuasion, voire d’intimidation, mais en aucun cas de décision.

L’arrivée en trombe de Google dans le secteur de la certification de sites de e-commerce est loin d’être la première. En témoigne l’un des ambassadeurs du genre, FIA-NET et ses avis de consommateurs. Néanmoins, Google saura très certainement mettre en avant la gratuité de ses services, un avantage indéniable pour les plus petits distributeurs. Qui a dit concurrence déloyale?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur