E-commerce: Noël 2005 promet d’être un excellent cru

Régulations

On pouvait s’en douter. Les ventes en ligne pourraient être de 50% supérieures à celles de l’an passé

L’info n’est pas nouvelle. Le commerce électronique bat, chaque année, record sur record et affiche une croissance insolente à deux chiffres. L’augmentation massive du nombre d’abonnés haut débit et la progression du sentiment de confiance dans les transactions sécurisées expliquent le phénomène.

Comme chaque année, la période des Fêtes sera faste. Très faste. Selon la Fevad, la Fédération des Entreprises de Ventes à Distance, les ventes des sites Internet réalisées pendant cette période devraient augmenter de 50% par rapport à l’année dernière et atteindre 1,5 milliard d’euros. Au total, le chiffre d’affaires des sites de commerce électronique devrait peser près de 10 milliards d’euros en 2005, contre 5,5 milliards en 2004, a déclaré mardi à Reuters, Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Sur le seul troisième trimestre 2005, les ventes de produits et services sur Internet ont augmenté de 35%, après un bond de 44% au deuxième, selon l’indice du commerce électronique de la Fevad. Sur les neuf premiers mois de 2005, le secteur enregistre une croissance de ses ventes de plus de 40% par rapport à la même période de 2004. Si le nombre de cyber-acheteurs bondit, le montant moyen du panier électronique est aussi en augmentation. Ainsi, alors qu’au Noël 2003 la dépense moyenne réalisée sur Internet était de 150 euros, elle se chiffrait, un an plus tard, à 200 euros. En Europe, le Royaume-Uni reste la locomotive du commerce électronique. Selon la dernière étude de eMarketer, les internautes britanniques ont dépensé en 2004, 22,6 milliards d’euros en ligne. Un record absolu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur