E-santé : IBM modélise le corps en 3D

Cloud

Selon les premiers tests menés au Danemark, la solution permet aux médecins d’affiner leurs diagnostics

Alors que les solutions de conservations de données médicales des patients se multiplient, IBM lance une nouvelle solution destinée à favoriser l’emploi des nouvelles technologies dans les diagnostics médicaux. La nouvelle solution développée par Big Blue, en collaboration avec Nhumi Technologies GmbH -une spin-off de IBM Research-, fournit au personnel médical une modélisation en trois dimensions du corps du patient.

Le logiciel, créé par les équipes suisses et danoises du fabricant fournit aux médecins une image précise du corps humain. La solution permet d’agrandir ou de réduire les détails de l’image suivant les besoins de l’équipe médicale. Des flèches permettent notamment d’indiquer les zones pour lesquelles des données médicales sont disponibles. A ce titre, le logiciel est interopérable.

Les différentes solutions de stockage de données en ligne, à l’exemple de HealthVault et Revolution Health, respectivement crées par Microsoft et un ancien d’AOL ainsi que le service Google Health, devraient fonctionner avec ce nouveau dispositif.

Les premiers tests menés dans un hôpital danois se révèlent prometteurs. L’utilisation de la 3D a permis aux médecins de mettre le doigt sur des soucis de santé éloignés du mal traité, mais importants pour le traitement en cours.

Nous pensons que cette solution ajoute un avantage de taille. (…) Le temps économisé par les hôpitaux sera utilisé pour améliorer le dialogue avec les malades“, explique à Reuters Peter Lundkvist, responsable des ventes chez Nhumi Technologies.

L’expérience utilisateur a également été approfondie. IBM a travaillé avec les équipes médicales pour fournir un outil intelligent capable de répondre au mieux aux problématiques soulevées. L’outil de recherche est par exemple capable de détecter toutes les données relatives à un sujet, ainsi que les informations connexes. Une recherche des mots “troubles cardiaques” donnera non seulement des informations sur le ventricule droit mais également sur les douleurs au bras gauche, parfois annonciatrices d’un infarctus imminent. Tous les résultats fournis apparaissent sur l’image du corps modélisé.

Ces premiers retours encourageants poussent IBM à monétiser son produit dans les plus brefs délais. Les premières campagnes marketing autour de cette nouvelle solution devraient démarrer aux Pays-Bas, en Suisse et dans les pays Scandinaves.

Wal-Mart se lance dans l’e-santé Wal-Mart, leader mondial de la distribution, devrait selon le New York Times, se lancer dans le marché prometteur de l’e-santé. En partenariat avec Dell et eClinicalWorks, Wal-Mart veut proposer aux médecins une solution clé en main, alliant matériel, logiciel, formation et maintenance.La solution se veut économique. Facturée 25.000 dollars au premier acheteur d’un cabinet, elle sera vendue 10.000 dollars aux autres médecins issus du même cabinet. Le coût de maintenance sera quant à lui facturé entre 4.000 et 6.500 dollars l’année.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur