E-santé : les professionnels multiplient les services

Cloud

Pour sa 22ème édition, intégrateurs, fabricants ou encore opérateurs ont tenu à montrer que leurs produits répondaient aux problématiques du monde médicales avec les dernières technologies disponibles. Petit tour sur les stands de Nec, Orange et Agfa

L’esanté fait toujours autant saliver des professionnels à la recherche de relais de croissance. France Télécom avec sa filiale Orange Business Service (OBS) multiplie les solutions à l’usage des professionnels du secteur médical. Avec sa solution ‘Connected Hospital at Home‘, l’opérateur propose une solution pour les professionnels, comme pour les malades. Composé d’un PC durci, d’un scanner et d’un lecteur de carte CPS, pour identifier le professionnel. Le terminal permet aux professionnels d’accéder aux données du patient ou de modifier son dossier. Le terminal se connecte à l’aide d’une connexion 3G.

OBS propose une autre solution, prévue cette fois-ci pour les malades atteints par exemple de troubles mémoriels. “Columba” arbore la forme d’une montre et se fixe comme telle au poignet. “Cette solution est faite pour les hôpitaux, les conseils généraux ou encore les missions handicap” explique la démonstratrice. Le bracelet, équipé d’une connexion GPS et d’une fonction téléphone permet aux professionnels de repérer une personne égarée. Un périmètre préalablement établi par les structures permettra de déclencher l’alerte.” Le dispositif ne sert pas à pister les gens. (…) c’est un outil qui permet aux soignants comme aux patients d’être rassuré“.

D’autres entreprises ont également fait le déplacement. Agfa, viasa branche Agfa healthcare, propose de son côté une solution : “Orbis”. “Notre solution permet aux infirmières, aides-soignants et médecins de gérer les dossiers des patients”, explique-t-on chez Agfa. L’identification, moins forte que celle proposée par certains professionnels s’effectue par identifiants et par codes uniquement. Chaque identifiant donne droit à un accès restreint. Toutefois, une fonction baptisée « bris de glace » permet, en cas d’urgence, d’accéder à des informations limitées pour certains identifiants. Utilisée par le CHU de Toulouse, la solution est aussi employée par plus de 700 établissements de soins en Allemagne.

Le japonais NEC se tourne davantage vers les DSI. Avec sa solution de virtualisation, le constructeur met en avant un certain nombre d’avantages assure NEC. L’offre de virtualisation du nippon est accompagnée de différents clients léger, le plut petit ayant la taille d’un modem. Les serveurs ‘à tolérance de panne’, se veulent les garants de la sécurité des données. En cas de perte de données, un système de réplication permet de sauvegarder les informations, y compris celle des applications critiques. “L’utilisateur retrouve sur son terminal l’environnement Windows. Il n’y a plus besoin de faire des paramétrages sur toutes les machines. La centralisation des données permet également une amélioration de la sécurité des données“.

Le secteur de la santé est bien un secteur d’avenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur