Ebay largue Skype

Logiciels

L’information était quasi-certaine, cette fois elle est confirmée par Ebay. Le site de vente s’est séparé de son opérateur de voix sur IP, Skype, jugé non-rentable.

Le géant américain du commerce en ligne eBay confirme la cession de 65% de sa filiale Skype. Désormais, l’opérateur de télécoms sur Internet (VoIP) appartiendra principalement à un consortium d’investisseurs mené par le fonds Silver Lake Partners. Créé en 2003, Skype permet de passer des appels gratuits entre usagers et des appels à bas prix vers des tiers.

La manœuvre a été réalisée pour le prix d’1,9 milliard de dollars (1,33 milliard d’euros). Ebay conservera 35% de sa filiale. De même, comme prévu, le consortium d’acheteurs est formé du fonds de capital-risque Andreessen Horowitz, notamment dirigé par le co-fondateur de Nestscape Marc Andreessen. Enfin un fonds de retraite canadien, le Canada Pension Plan (CPP) Investment Board fait aussi partie de l’opération. Au total, l’opération valorise la société Skype à 2,75 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros), à en croire eBay.

Une somme conséquente même si subsiste la question de son modèle économique. Essentiellement basé sur la vente de minutes de communication pour assurer les appels de Skype vers les fixes et mobiles dans le monde, ce modèle n’a visiblement pas encore fait ses preuves aux yeux d’Ebay. D’autant que le produit n’a pas su convaincre les entreprises. De même, Ebay n’a pas vraiment réussi à intégrer les fonctions de téléphonie sur sa plate-forme d’enchères en ligne.

En effet, Skype avait été vendue en septembre 2005 à eBay pour 2,6 milliards de dollars. Ce prix initial avait alors été gonflé à 3,1 milliards de dollars par des primes aux fondateurs de Skype lesquels ont d’ailleurs été tentés de racheter leur entreprise. De son côté, Ebay avait envisagé l’introduction en bourse de Skype. Le site d’enchères s’est finalement décidé pour la vente de sa filiale à un tiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur