eBay met fin aux ‘petites amies virtuelles’

Régulations

Des enchères permettant de s’offrir les services de “petites amies imaginaires” fleurissent sur le site. Simple amusement virtuel ou risque de prostitution? Le site a tranché

On trouve de tout sur eBay. Des porte-avions, des frites géantes, des îles… et même des filles. Le site d’enchères en ligne observe la prolifération d’enchères permettant à l’internaute d’acquérir “une petite amie virtuelle”.

Les enchères permettent de s’assurer, entre autres, une correspondance passionnée – par e-mails interposés – avec une étudiante à la recherche d’argent pour acheter des livres ou de recevoir photos et lettres parfumées propres à convaincre belle-mère, copains et anciennes petites-amies. Remporter la mise ne signifie pas pour autant que vous obtenez le droit de rencontrer votre nouvelle petite amie, dont les services sont la plupart du temps limités dans le temps. “EN AUCUN CAS, je ne suis votre petite amie pour de vrai”, prévient l’une des offres. Mais évidemment, ce “concept” laisse la porte ouverte à des faits plus graves comme la prostitution. D’ailleurs, deux jeunes femmes de Las Vegas se faisant appeler Leilani et Bianca promettaient, une fois l’argent des enchères versé, une relation d’un mois pouvant “prendre la forme que vous voudrez”. Sentant le scandale arriver à grands pas, eBay a décidé de réagir de manière radicale. Au départ, le site avait accepté d’enregistrer les propositions de petites amies virtuelles. Mais aujourd’hui, la société a changé d’avis, estimant que cela était finalement “déplacé”, et a commencé à retirer les offres de ses pages.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur