eBay pourrait tailler dans le vif en France

Cloud

80% des effectifs de la filiale hexagonale pourrait être supprimés

On le sait, eBay, comme d’autres géants du Net, souffre du ralentissement mondial. Pour mieux résister (ou profiter de la situation), le titan des enchères en ligne a annoncé la suppression de 10% de ses effectifs soit environ 1.500 postes. 1.000 postes de permanents sont concernés ainsi que plusieurs centaines de postes intérimaires.

En France, l’application de ce plan pourrait être sanglante. Selon le magazine Capital, 80% des effectifs de la filiale hexagonale pourrait être supprimés, soit 50 postes sur 65.

Les départs seraient étalés entre novembre 2008 et mars 2009 et des discussions avec les syndicats auraient lieu actuellement.

Les autres filiales du groupe (Kijiji, Skype, PayPal…) pourraient également être amenées à dégraisser, selon le mensuel. Pour mémoire, Skype avait fermé le bureau européen de Skype à Paris en juin dernier.

Ce plan de restructuration n’empêche pas eBay de dépenser sans compter pour ses acquisitions. La compagnie a annoncé début octobre le rachat de la société de paiement en ligne Bill Me Later pour environ 820 millions de dollars (602 millions d’euros) en cash et 125 millions en actions. Le groupe américain va également racheter les danois Den Bla Avis et BilBasen, des sites de petites annonces sur internet, pour environ 390 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur