EBay va mettre Skype en Bourse

Cloud

Skype retrouvera son indépendance et fera son entrée en bourse en 2010

EBay, le champion de la vente aux enchères en ligne va finalement donner plus de liberté à Skype. En d’autres termes, il pose les jalons d’une future séparation pour constituer une filiale indépendante. En 2010, la marque de service de téléphonie et conferencing sur IP fera son entrée en bourse.

Selon des sources proches du dossier, citées par Reuters, eBay espère que la mise sur le marché d’actions Skype puisse rapporter 2 milliards de dollars.

La future séparation, annoncée par un communiqué de presse d’eBay, ne sera pas totale. Pour John Donahoe, p-dg d’eBay, il ne s’agit pas d’une rupture: “Nous pensons que lancer Skype en société indépendante cotée en bourse est le meilleur moyen d’optimiser son potentiel“.

Des rumeurs autour de la vente de Skype se sont multipliées au cours de ces derniers mois. Tout récemment, des bruits de couloir prêtaient aux deux créateurs ( Niklas Zennström et Janus Friis ) l’intention de racheter leur “bébé”. Pour ce faire, le tandem aurait même débuté un rapprochement avec des fonds d’investissement (Kohlberg Kravis Roberts, Warburg Pincus, Providence et Elevation Partners).

La future entrée en bourse de Skype met un terme à l’une des plus onéreuses (et malheureuses) opérations de la Net-économie. Skype, acheté à prix d’or (2,6 milliards de dollars) par eBay en 2005, faisait figure de future poule aux œufs d’or.

Meg Whitman, patronne à l’époque, imaginait le service comme un moyen de mettre en contact les utilisateurs d’eBay. Le tableau s’est révélé bien moins idyllique que prévu.

Les synergies imaginées entre eBay et Skype n’ont pas pu être réalisées. En trois années, Skype a littéralement plombé les comptes du spécialiste des enchères. Au quatrième trimestre 2008, Skype a généré 111 millions de revenus, une somme bien éloignée des prévisions mirifiques rêvées au moment de son rachat.

Malgré les diverses tentatives pour redresser Skype et un virage sensible entrepris en direction des mobiles, le service n’a toujours pas réussi à être rentable pour eBay.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur