eCopy : solutions d’architecture ouvertes pour copieurs

Régulations

eCopy est à la frontière de deux mondes, celui des copieurs, qui représente à lui seul un marché industriel important, et celui de la gestion documentaire auquel ils peuvent dorénavant se raccorder

Créée en 1992, la société eCopy s’est tout d’abord approchée d’un des tout premier fabricant de copieurs, Canon, avec lequel elle a durant plusieurs années été liée par un contrat d’exclusivité. Ce contrat vient de tomber, et eCopy peut désormais proposer ses solutions originales qui relient les deux mondes du scan (copieur, télécopieur, scanner) et de la gestion documentaire, accessibles à l’ensemble des acteurs de ce marché.

L’éditeur vient de dévoiler à Miami ses solutions à architecture ouverte qui prennent en charge les produits copieurs, mais aussi les produits hybrides MFP (MultiFonction Printer) qui depuis quelques années prennent des parts de marché significatives en réunissant sur une même machine les fonctions d’imprimante, de copieur, et un scanner. Avec plus de 80 % de parts de marché, eCopy propose avec ces nouvelles plates-formes un standard industriel de facto. Ces solutions définissent en effet une nouvelle norme logicielle pour les entreprises équipées de matériels de type copieur, télécopieur ou MFP, qui permettent de numériser les documents papier, leur ouvrant ainsi les portes de la gestion des comptes des entreprises, de l’ERP, du CRM et du courrier électronique d’entreprise. Au moment où se multiplient les initiatives sécuritaires, du type de Sarbannes Oxley, où les entreprises se doivent de mettre en place des systèmes de protection et de conservation de leurs documents, le photocopieur devient un outil stratégique dans l’entreprise, et non plus simplement un outil de copie des documents ! Le document papier peut donc désormais être facilement intégré dans la chaîne de gestion documentaire de l’entreprise, à partir de la plate-forme eCopy qui se retrouve associée avec des fabricants aussi prestigieux que Canon, HP, Océ, Ricoh, Sharp et Toshiba, tous ayant signé un accord de partenariat avec l’éditeur révélé ces dernières heures. À l’autre bout de la chaîne, eCopy fournit les connecteurs, des A2PI logiciels, qui permettent de relier les documents scannés aux solutions de gestion documentaire de l’entreprise. “Avec ses nouveaux produits, eCopy franchie une nouvelle étape en créant un standard de logicielle qui permet de connecter quasiment n’importe quel copieur numérique ou scanner aux applications d’entreprise phare du marché“, a indiqué Brian Bisset, éditeur du MFP report. “Ce standard permet aux utilisateurs finaux, aux organisations informatiques et aux éditeurs de logiciels d’accroître leur productivité leur efficacité et représente une avancée majeure pour le secteur de la gestion de comptes“. Intégrant Microsoft Outlook, eCopy permet à l’utilisateur d’envoyer des documents par message électronique à partir du copieur, enregistrés dans le fichier de message envoyé, ce qui permet de garder une trace des éléments expédiés. Il s’agit aussi d’une authentification auprès du copieur à l’aide du nom d’utilisateur et du mot de passe Outlook, ce qui permet d’accéder au carnet d’adresses personnelles sur le copieur, comme si l’utilisateur était devant son ordinateur de bureau. Enfin, à partir du programme Paper Connection d’eCopy, les entreprises trouvent une solution complémentaire pour leurs projets de gestion du cycle de vie des informations (ILM), afin d’assurer la distribution, la gestion, l’utilisation et la protection des informations papier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur