Ecrans plats: le CEA pillé par un fabricant taiwanais ?

Régulations

Le Commissariat français à l’énergie atomique estime que le constructeur utilise des brevets protégés

C’est assez étonnant mais le Commissariat français à l’énergie atomique (CEA) qui s’occupe habituellement de centrales nucléaires travaille aussi dans le secteur des écrans plats. Il possède en effet deux brevets dans le domaine de la conception et de la fabrication de modules à cristaux liquides, ou LCD, un type d’afficheur utilisé dans certains moniteurs informatiques et téléviseurs à écrans plats.

Selon le CEA, ces deux brevets protégés auraient été utilisés par Chi Mei un fabricant taiwanais d’écrans plats. Le Commissariat a immédiatement réagi en portant plainte pour violation de la législation sur les brevets. Dans cette plainte déposée à San Jose (Californie), le CEA demande à la justice américaine d’interdire à Chi Mei d’exporter vers les Etats-Unis les produits basés sur ses technologies LCD protégées. Chi Mei est tout de même le deuxième fabricant taiwanais d’écrans informatiques et il compte, parmi ses clients, Dell, le premier constructeur mondial de PC, ainsi que Hewlett-Packard. Affaire à suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur