Ecrans plats : le plasma en quête de rebond

Cloud

De nouvelles innovation pourraient permettre à cette technologie de reprendre
du poil de la bête

Au début de l’ère des écrans plats, les choses étaient simples. La technologie LCD était utilisée pour les écrans de petite et moyenne taille tandis que le plasma était réservé aux grandes dalles.

Mais très vite, la technologie LCD s’est améliorée permettant de fabriquer des écrans de grandes tailles et dans le même temps, les prix ont fondu comme neige au soleil. Conséquence, la part de marché du Plasma diminue mois après mois malgré une qualité d’image intrinsèquement supérieure à celle du LCD.

Selon iSuppli, il s’est vendu quatre fois plus d’écrans LCD que de Plasma en 2006 et le rapport de force pourrait passer de 1 à 7 cette année.

Pour les spécialistes de cette technologie, comme Panasonic (Matsushita), il est urgent de réagir. Ne pouvant lutter sur le prix, les fabricants ont décidé de miser sur l’innovation.

Ainsi, au salon IFA qui se déroule actuellement à Berlin, Panasonic a annoncé certaines améliorations techniques et une consommation énergétique en baisse de 20% pour ses écrans.

Hiro Wada, responsable de la planification pour les produits Panasonic, a déclaré qu’il pensait que le plasma pouvait conserver à moyen terme 30% des parts du marché des écrans de plus de 37 pouces (94 cm de diagonale).

Il a ajouté que la technologie plasma, commercialisée depuis environ une décennie, a encore une belle marge de progression, alors que la technologie LCD est sur le marché depuis plus de trente ans.

« Nous sommes optimistes. Le plasma a aussi ses amateurs », explique de son côté un responsable de LG cité par Reuters.

Reste que la chute continue des prix impactera plus fortement les spécialistes du plasma dont la rentabilité risque d’en prendre un coup.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur