Ed English (Dell) : « Dell joue la carte du standard, prépackagé, facile à déployer »

Cloud
Ed English Dell Marketing EMEA

Ed English, VP Marketing de Dell EMEA, commente l’introduction de la nouvelle offre packagée Active Infrastructure permettant d’opter pour le cloud privé en simplifiant les opérations au sein du datacenter.

Ed English, vice-président marketing de Dell EMEA, revient sur l’offre Active Infrastructure de la firme, évoquée dans ce précédent article : « cette offre d’infrastructure convergente ne prétend pas remplacer les process de fluidité ou les workflows qui doivent exister au sein d’un datacenter. »

Et d’ajouter : « Il existe au moins sept bonnes raisons d’examiner cette offre :

  • le provisioning et le déploiement des services IT prennent encore beaucoup trop de temps aux yeux des utilisateurs et des responsables métier ;
  • les responsables IT veulent une vision unifiée des ‘jobs’ au sein du datacenter (serveur, réseau, baie de stockage…) ;
  • ils veulent également une interopérabilité entre les divers sous-ensembles IT ;
  • ils souhaitent un support unifié, concentré, autant que possible, sur console de management unique ;
  • ils veulent un guichet unique pour la fourniture des produits et services ;
  • la consommation d’énergie devient un critère de choix de plus en plus important ;
  • le monitoring de la performance des applications devient plus critique.

Pour résumer, nos solutions s’appuient sur des process éprouvés et un recensement des bonnes pratiques. »

« Nous avons renforcé nos positions. Nous proposons des solutions très extensibles et possédons désormais notre propre offre réseau. D’ailleurs, il s’agit d’aller au delà du datacenter. »

Cette offre n’est pas exclusive :  « Active Manager est annoncé comme pouvant administrer des équipements Cisco, Brocade, HP, IBM… »  Dell déclare jouer la carte de l’interopérabilité, là où « certains autres s’entêtent dans des solutions ‘propriétaires’. »

Quelles différences avec IBM, HP, Cisco/VMware/EMC (vPlex) ou Cisco/VMware/NetApp (Flexpod) ?

La plupart de nos concurrents ne disposent pas d’une réelle infrastructure convergée. Nous, nous y intégrons la virtualisation des postes de travail ou VDI, ce qui implique une architecture unifiée et sécurisée, au sommet de laquelle nous proposons désormais les solutions d’administration et de monitoring de l’infrastructure de Quest Software.

L’offre de nos concurrents est souvent multi-constructeurs : c’est un collage de plusieurs offres. Et elle vise surtout des grandes entreprises alors nous ciblons aussi les PME.

Notre solution se veut intuitive, flexible et très compréhensible, alors que celle de nos concurrents est complexe. Tous les composants de cette infrastructure sont réputés “prévalidés”.

Vous évoquez un provisioning en 16 étapes, c’est-à-dire ?

Avec notre offre, le provisioning des ressources du datacenter est réalisable en beaucoup moins d’étapes : 16 étapes, alors que la solution HP BladeSystem Matrix en impose 65.

La densité de nos serveurs lames (blades) est 2,3 fois supérieure à celle de nos concurrents. Et notre gestion de l’énergie est plus optimale : 45 % de performances en plus par watt.

Pour l’administration de l’ensemble, nous proposons un seul outil, là où la concurrence en propose une kyrielle…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur