Edge Computing appliqué à l’IA : Qualcomm et SenseTime s’associent

ComposantsPoste de travail

Qualcomm et SenseTime Group Limited mutualisent leurs compétences pour avancer dans le domaine de l’Edge Computing appliquée à l’IA et au machine learning dans les domaines de l’IoT et de la mobilité.

Qualcomm et SenseTime Group Limited allient leurs forces pour développer des capacités IA, on the edge (en périphérie de réseau), sur les objets connectés et les smartphones. Il s’agit d’embarquer des fonctionnalités relevant du machine learning (ML) et de l’IA plus globalement, en particulier dans le domaine de la vision assistée par ordinateur et le traitement d’images saisies par caméra.

Les synergies consistent à exploiter les modèles de ML et les algorithmes de SenseTime pour les associer à certains SoC (System on Chip) Snapdragon de Qualcomm.

L’IA sur terminaux mobiles en mode edge computing (c’est-à-dire avec des traitements locaux) offre des avantages en comparaison d’une implémentation cloud. Les temps de latence sont en effet réduits et la tâche peut être accomplie, même en l’absence de connexion réseau.

Pour SenseTime, il ne fait aucun doute qu’un tel partenariat va promouvoir les usages IA on the edge dans la mobilité et l’IoT. « Pour développer un écosystème d’IA, il faut des efforts de la part d’acteurs de plusieurs industries, a ainsi déclaré le Dr Li Xu, co-fondateur et P-DG de SenseTime. La collaboration stratégique entre SenseTime et Qualcomm Technologies fera progresser l’intelligence sur les appareils en tirant parti de notre algorithme et du chipset de Qualcomm Technologies. Ensemble, nous allons pousser l’enveloppe et étendre l’IA à des endroits qui sont actuellement hors de portée. Notre collaboration stratégique va devenir un tournant pour l’ensemble de l’écosystème d’IA. »

Optimiser Snapdragonà l’IA

De son côté, Qualcomm fait valoir, par la voix de son vice-président senior Keith Kressin, en charge de la gestion de produits, son expérience déjà établie dans le domaine de l’IA : « Qualcomm mène des recherches fondamentales sur l’intelligence artificielle depuis plus d’une décennie. »

Qualcomm désire optimiser sa plate-forme mobile Snapdragon pour accélérer les cas d’utilisation de l’IA dans les domaines de la vision par ordinateur et du traitement du langage naturel pour les smartphones, l’IoT et les applications automobiles. La firme étudie également des cas d’usage dans les domaines de la connectivité sans fil, de la gestion de l’énergie et de la photographie.

Le traitement IA en mode Edge Computing a le vent en poupe. Movidius a ainsi développé la puce Myriad avec des capacités de traitement IA. Elle a été exploitée dans les tablettes Tango de Google et plus récemment dans des drones signés DJI. Entrée dans l’escarcelle d’Intel en septembre 2016, le fabricant de puces a récemment lancé le Movidius Neural Compute Stick, un dongle USB au format clef USB qui intègre sa dernière puce Myriad.

crédit photo © christophe lagane – Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur