Le « nouvel » Edge arrive sur Windows 10 : comment conserver la version « originale »

NavigateursPoste de travail
flash-edge

Microsoft met des outils à disposition des entreprises qui souhaiteraient éviter le basculement automatique vers le « nouvel » Edge.

Loin des yeux, loin du cœur ?

Le 15 janvier 2020, la version « originale » d’Edge risque de disparaître des radars sur de nombreuses machines.

Microsoft lui substituera la mouture fondée sur le navigateur libre Chromium.

La transition sera automatique sur les postes Windows 10 (version 1803 et ultérieures) où les mises à jour se font via Windows Update. À moins de réaliser quelques ajustements.

En ligne de mire, les entreprises qui ont développé des applications pour l’« ancien » Edge et son moteur de rendu propriétaire.

Pour leur permettre de réaliser les ajustements en question, Microsoft met à leur disposition un toolkit.
Cette pratique n’est pas nouvelle : elle a cours depuis près de dix ans au gré des mises à jour d’Internet Explorer. Il y a tout de même une différence : Microsoft affirme, cette fois-ci, que son toolkit « n’expirera pas ».

On y trouve deux outils : des paramètres de stratégie de groupe et un script (.cmd).
L’un et l’autre ont le même effet : bloquer le téléchargement automatique du « nouvel » Edge sur les postes concernés.

Aucune de ces options n’empêche d’éventuels téléchargements manuels.
Elles permettent, en revanche, d’autoriser l’exécution parallèle des deux déclinaisons d’Edge, à condition de rester sur le canal bêta pour celui basé sur Chromium.

Photo d’illustration © Microsoft

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT