Edito: Les TIC en France, ça se dégrade. Et l’innovation?…

Régulations

Où est donc passée l’innovation hexagonale ? Les chercheurs grognent face à l’érosion du budget, et le ministère public enregistre une chute des dépôts de brevets

C’est le dernier tableau de bord de l’innovation, publié par le secrétariat d’Etat à l’Industrie sous la direction de Nicole Fontaine qui l’affirme: l’innovation française a fortement reculé en 2003.

Ainsi les dépôts de brevets auprès de l’INPI ont chuté de 13,6% pour l’informatique (255 brevets déposés) et de 8,3% pour les télécoms (409 brevets). Au niveau économique, l’indice du chiffre d’affaires des secteurs technologiques dits innovants baisse de 5%. «La crise est persistante pour l’industrie des TIC, tandis que l’activité des services informatiques a continué à se dégrader», constate la Direction générale de l’Industrie, des Technologies de l’information et des Postes. Le trou noir Bien entendu, les brevets c’est une chose, un indice parmi d’autres. Pourtant c’est tout le marché qui est bel et bien en crise. Alors, arrêtons de nous faire croire que nous avons encore une industrie technologique de pointe, cessons de penser qu’en coupant toujours plus dans les budgets de la recherche nous allons maîtriser l’informatique et les télécoms ! Les filières technologiques sont plus que jamais dévalorisées. Le plan de modernisation et de numérisation de l’administration et des services publics n’est qu’une très petite goutte d’eau dans ce gigantesque trou noir. La fuite des forces vives Encore une fois, démocratisons l’informatique et ses usages, simplifions, vulgarisons et arrêtons de penser que nous, petits gaulois, sommes les meilleurs! Nous l’avons été mais, à force de contraintes et de taxes en tous genres, les entreprises investissent ailleurs. Les ingénieurs et chercheurs s’en vont travailler à l’étranger. Alors notre plus beau pays du monde risque de devenir une immense « maison de retraite » où il y aura plus de comités, de groupes de travail et de commissions consensuelles que de cerveaux pensants et innovants. Une très faible lueur Entre juin 2002 et juin 2003, les ventes de PC aux entreprises et aux particuliers ont progressé de 10%, avec 4,5 millions d’unités vendues aux entreprises et aux ménages. Le segment des portables est celui qui croît le plus vite. Enfin, le nombre d’internautes augmente toujours : en mai 2003, plus de 28% des ménages français disposaient d’une connexion Internet. Le haut débit concerne aujourd’hui plus de 3 millions de foyers. Alors Mesdames, Messieurs nos politiques, quand allez-vous mettre en place un plan de promotion de l’innovation et des technologies? voire même les inscrire au tableau des causes nationales ? Bon, pour cette année c’est déjà trop tard!? Je vous souhaite à tous une excellente année 2004. Et restons innovants et optimistes: on en a déjà vu d’autres!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur