Edito: Paires téléphoniques et vieilles batteries

Régulations

Les nouvelles de la semaine sont étonnantes diront certains et très rassurantes pour les d’autres

Hé oui, alors que le Wifi 11 MHz est adopté par les particuliers et les entreprises, voilà qu’on nous annonce déjà du Giga WiFi. On nous refait le coup du «vous regarderez tous des vidéos sur votre mobile». Bien entendu, le monde de la high-tech reprend, après quelques trimestres de raison, la course au toujours plus fort, toujours plus vite, toujours plus? Mais là, on voit déjà que les ficelles sont très grosses et que l’emballement des spécialistes du marketing et des rescapés de la bulle va rapidement s’essouffler. Revenons sur terre Hé oui, les supers mini-terminaux communicants – que dis-je, les SmartPhones – qui remplacent selon un célèbre spot publicitaire le téléphone, la console de jeux, l’ordinateur, le bloc-note, le walkman? et la vidéo [tiens, ça ne fait toujours pas le café et ça ne cire pas les pompes, mais ça viendra], sont, selon les hystériques de la high-tech en mal d’imagination, la « killer application » du GPRS, EDGE et autres UMTS. Certes, mais quand on voit qu’il faut souvent un super-objet communicant pour gérer son agenda, écouter de la musique ou jouer, avec guère plus d’une heure d’autonomie et un téléphone? pour ? téléphoner. Hé oui, on avait oublié les batteries ! Sans autonomie, à quoi servent ces superbes machines ? Il y a heureusement quelques technologies qui pointent mais pour l’instant, je préfère encore mon téléphone qui fait principalement téléphone mais que je ne recharge qu’une fois par semaine. Là encore, avant de parler de vague grand public en matière de smartphone, restons raisonnable ! Les vieux pots Les euphoriques des technologies émergeantes ont encore reçu un gros coup sur la tête. Après nous avoir bassiné avec un plan câble dans les années 80, puis avec le tout satellite pour revenir au numérique terrestre ensuite (il est vrai que pour les Martiens, ce n’est pas très utile !), ça y est, je peux recevoir une centaine de chaînes numériques que je regarde sur mon bon vieux téléviseur (pas sur une toute petite fenêtre sur mon PC), en vraie grandeur, avec la même qualité que les autres offres numériques. Hé oui, le bon vieux réseau téléphonique avec son dernier kilomètre en paires de cuivre n’a pas fini de nous étonner et de nous offrir de véritables services. C’est ça le développement durable ? Si ça continue, on va bientôt nous sortir un OS graphique, léger, économique, robuste qui tournerait sur mon vieux 486 des années 90? Mais je rêve là ! Enfin, on en reparlera dans quelques mois. Bon je retourne à mes vieux pots et . . . à moi la bonne soupe!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur