Edito: Taxe, délation et vidéo !

Régulations

Nous étions tous des veaux, nous sommes maintenant des vaches à lait !

En quelques mois, lois, amendements et autres règlements déferlent sur nous? après des rafales d’augmentations incroyables du prix du tabac, des hausses toujours plus fortes des primes d’assurances (inondations, canicule) ; la dernière nouveauté en la matière étant « on ne baisse pas le prix des primes d’assurance automobile » même si les Français deviennent beaucoup plus respectueux des limitations de vitesse et que le nombre d’accidents diminue. Sans parler des taxes en tous genres qui ne baissent jamais ! Ah, c’est vrai, il faut combler les déficits abyssaux du budget de l’Etat qui cède à tous les corporatismes et n’a pas encore découvert ce que rentabilité et productivité signifient, quand ces « concepts » s’appliquent à l’Administration et aux services publics.

Délation Outre les ISP et autres opérateurs téléphoniques qui doivent ouvrir leurs fichiers et mieux conserver les échanges de chaque utilisateur durant un an, on essaie de faire passer le concept de délation entre citoyens. Là, l’Etat a bien compris à quoi pouvait servir un centre d’appels ou les fichiers informatiques. On fiche, on collecte, on entasse des informations sur tout le monde, sans se conformer aux recommandations de la CNIL. Pire, les services de l’Etat croisent allégrement des fichiers, affectent des identifiants uniques et font pression sur les établissements bancaires pour disposer de tout, sur tout le monde. Là, le numérique n’est pas mis en oeuvre pour fluidifier et offrir un meilleur service au citoyen, mais bien pour le contrôler, le surveiller, le presser? Vidéo Après la mise en place des premiers radars automatiques et leur déploiement sur l’ensemble des routes du territoire, un projet de loi prévoit la légalisation de l’installation de caméras et de micros partout ou presque. On sent une petite protestation monter, mais bien légère. Donc, après une mise en fiches numériques de tous les instants, on va maintenant stocker des images, des vidéos, des conversations? C’est sans doute ça le multimédia vu par l’Etat. Mais on peut encore aller plus loin Malgré tout cela, la consommation est encore en hausse. Alors pourquoi ne pas taxer les PC, les connexions Internet, les téléphones portables, les GPS et, pourquoi pas, la télévision ? Ah non, bien sûr, la télé c’est déjà fait avec la redevance. Autre idée : on pourrait peut-être nous greffer une « étiquette radio », pour nous suivre 24h/24 et 365 jours par an. Les solutions techniques existent et sont déjà utilisées pour la traçabilité de certains animaux. On voit que l’intégration des technologies par nos dirigeants a encore de grandes possibilités? Si ça continue, on va finir par devenir AlterNumérique! __ PS : Je ne fume pas, je n’ai pas de voiture, je vais sans doute rendre ma télé? Vais-je conserver ma nationalité française ou devrais-je troquer ma carte d’identité pour une carte de séjour ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur