Edito: Tsunami, vache à lait et bonnes résolutions

Régulations

La tragédie causée par le tsunami de Sumatra a frappé la Terre entière et nous a fait prendre conscience que notre petite Planète reste vivante, faite de matière en mouvement…

Malgré les discours sur le développement durable -à défaut de développement raisonnable!- l’homme reste à la fois un “animal” fragile mais aussi un créateur et un constructeur qui oublie bien souvent les fondamentaux et le bon sens. Au delà du drame pour les populations et les familles, la bêtise ou le profit à tout crin restent de mise. Eh oui, il a fallu attendre 5 jours pour que les trois opérateurs français de mobiles envoient un SMS vers les abonnés qui se trouvaient dans les régions sinistrées. Mais je me demande combien de portables noyés, humides ou endommagés avaient encore un peu d’énergie pour recevoir ce SMS après 5 jours de désastre?! Autre choc de la technologie au service du profit à tout va, la campagne télé pour appeler aux dons via SMS. Là, les opérateurs poussent le bouchon plus loin encore et engrangent la manne financière de la catastrophe? J’en reste coi ! Ainsi, si vous envoyez un SMS à des numéros correspondant à trois associations, vous allez effectuer un don de 1 ?uro. Mais, au passage, l’opérateur va engranger la facturation d’un SMS. Certains diront que c’est minime, mais comme les dons s’annoncent très nombreux, le gain sera réel pour les opérateurs! Ces derniers auraient pu offrir tout ou partie du SMS, cela aurait été “classe”. Non, il faut marger et dépenser à foison en campagnes marketing sur la 3G et autres lubies? Et pendant que les journaux télévisés couvrent le drame, d’autres nouvelles passent inaperçues. Ainsi France Télécom tente de négocier une hausse de 20% du prix de l’abonnement au téléphone fixe auprès de Bercy ! Eh oui, ça fait des dizaines d’années que nous sommes des vaches à lait pour l’opérateur ; et, depuis l’éclatement de la bulle Internet et la déréglementation très “étonnante” du marché des télécoms en France, l’abonnement et les coûts de raccordement de l’opérateur historique ne font qu’augmenter. Il est vrai qu’il faut payer le coût de la licence 3G… Et ce ne sont pas les 16.500 abonnements UMTS/3G réalisés en décembre par l’opérateur (dont 14.000 pré-réservations) qui vont aider. Françaises, Français nous sommes plus que des veaux: des vaches à lait ! Dans ce paysage plutôt gris, j’ai tout de même pris quelques bonnes résolutions. J’ai jeté mon PDA pour me remettre à un bon vieil agenda papier -vous savez, celui sur lequel on écrit avec un stylo ou un crayon ordinaire. Je vais conserver, un an de plus, mon téléphone portable monochrome qui a 24 mois et fonctionne toujours à la perfection. Non, je ne céderai pas au téléphone/appareil photo ni au service MMS que me propose mon opérateur. Quant à mon abonnement RTC, je vais sans doute devoir le conserver, car mon quartier de bourgade provinciale n’est évidemment pas dégroupé? Je suis donc bien une vache à lait de campagne. Quand on est né à Montbéliard, haut lieu de race laitière, il faut s’y attendre! Excellente année à tous!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur