Edos: un programme UE pour favoriser l’Open Source

Régulations

Financé par la Commission européenne à hauteur de 2,2 millions d’euros, le projet EDOS doit mettre au point des outils pour augmenter la productivité et la qualité dans le domaine du développement de logiciels open-source

Face aux projets informatiques qui atteignent des niveaux de complexité encore inconnus, il est devenu nécessaire de gérer cette complexité et de mettre au point des solutions de gestion des projets de grande taille.

C’est la mission dont s’est investi le consortium EDOS (Environnement pour le Développement et la distribution de logiciels Open Source) dans le cadre du développement de logiciels libres. Le projet EDOS, doté d’un budget total de 3,4 millions d’euros, est en partie financé par la Commission européenne pour 2,2 millions. Il prévoit le développement de deux applications principales. La première application s’occupera de l’assemblage : application distribuée, de type peer-to-peer, elle sera conçue pour simplifier l’intégration des différentes parties logicielles qui composent par exemple un système Linux. Le passage d’un système centralisé à un système distribué permettra d’augmenter fortement l’efficacité du processus. Le problème ne se limite pas à une question d’efficacité : des relations de dépendance excessivement nombreuses et compliquées entre les différents composants émergent systématiquement dans les projets de grande taille, où chaque module dépend de plusieurs autres pour son bon fonctionnement. Les membres d’EDOS mettront à profit les outils théoriques de l’informatique pour trouver des solutions générales à ce problème. La deuxième application principale d’EDOS est liée quant à elle à la question du test qualité. Il manquerait au monde du logiciel libre un système de test qui soit à la fois complètement automatisé et suffisamment généraliste. Le test d’un système Linux, mais aussi de n’importe quelle application importante, est une opération longue, pénible mais essentielle. Le développement d’outils pour rendre le processus de test plus efficace fait aussi partie du programme EDOS. Les logiciels développés dans le cadre du projet seront mis à disposition du public sous licence open source et les résultats théoriques seront publiés dans des revues scientifiques. La composition du consortium EDOS

Le consortium réunit pour les 22 mois du projet six institutions de recherche et quatre entreprises du domaine des logiciels et des services :

Les institutions de recherche : – INRIA, France (Coordinateur du projet) – Université Paris VII, France – Université de Tel-Aviv, Israël – University of Geneva, Suisse – University of Zürich, Suisse – CSP Torino, Italie Les entreprises : – Edge-IT, France, une filiale de Mandrakesoft (Project Manager) – NUXEO, France – NEXEDI, France – SOT, Finlande


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur