EDS limoge son Pdg

Cloud

Michael Jordan (pas le basketteur…), un ancien de la télévision, est nommé patron du numéro deux mondial des services informatiques.

La sanction n’aura pas mis de temps à tomber. Dick Brown, Pdg de la ‘big’ SSII, filiale de GM, est remercié: il paie la dégradation financière dont souffre EDS depuis plus d’un an.

Il faut dire que les casseroles sont nombreuses: les résultats chutent et l’entreprise est sous le coup d’une enquête de la SEC (le gendarme de la bourse américaine). L’action du groupe s’est donc effondrée passant de 70 dollars mi-2002 à 17,63 dollars le 21 mars dernier. Ce limogeage est donc destiné à regagner la confiance de Wall Street. Pourtant, les choses avaient bien commencé pour Brown. Nommé en 1998, l’homme a clarifié l’organisation d’EDS autour de ses grands métiers (conseil, intégration de systèmes, infogérance). Il a, par la suite, multiplier les gros contrats d’infogérance permettant au groupe d’échapper à la crise informatique. Vers une vente? Malheureusement, les choses se sont détraqués ces derniers mois. Le contexte économique du secteur a fini pas frapper la filiale de General Motors. Par ailleurs, apparaissent de gros problèmes financiers sur certains de ces gros contrats d’infogérance. Enfin, deux énormes clients du groupe que sont US Airways et Worldcom ont fait faillite. Il n’en fallait pas plus au conseil d’administration pour prononcer le départ du p-dg. Dick Brown est remplacé par un retraité de CBS (grande chaîne de TV américaine) âgé de 66 ans et homonyme d’un célèbre basketteur de Chicago : Michael Jordan. Selon des informations du Financial Times, sa mission ne serait que provisoire et pourrait déboucher sur une vente du groupe. Microsoft et HP ont ainsi approché EDS ces derniers mois…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur