EDS plonge dans le rouge

Cloud

Le champion des services informatiques et de l’out-sourcing accuse une perte de 126 millions de dollars. Explication principale: des renégociations de gros contrats

Le numéro 2 dans les services, après IBM, explique ce passage à vide par la renégociation d’un gros contrat, par l’investissement dans un réseau fédérateur au sein de l’US Navy, et une provision, avant impôt, de 48 millions pour? indemnisation de l’ancien p-dg, Dick Brown. Au total, ce sont 384 millions de dollars qui ont dû être provisionnés exceptionnellement sur le trimestre.

Un ré-examen de la stratégie Hors charges, le résultat net ressort à 144 millions de dollars. Car il y a tout de même une bonne nouvelle: le chiffre d’affaires a légèrement progressé à 5,37 milliards de dollars (+ 2%). Dans ce contexte, les dirigeants d’EDS se disent contraints de procéder à un réexamen de la stratégie du groupe. “Nous pensons nous être attaqués aux principaux risques qui se présentaient”, a déclaré, fort prudemment, Michael Jordan, le nouveau p-dg.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur