Edward Snowden : héros pour Steve Wozniak, criminel pour Bill Gates

RégulationsSécurité
Edward Snowden protest NSA

Les grands noms du monde IT se déchirent concernant le cas Edward Snowden. Le lanceur d’alerte doit-il être considéré comme un héros ou un criminel ?

Êtes-vous plutôt Apple ou Microsoft ? Suite aux dernières déclarations des grandes personnalités de ces deux firmes, votre avis pourrait bien changer.

Le lanceur d’alerte Edward Snowden a été à l’origine des révélations sur les écoutes à grande échelle menée par le NSA américaine. Héros ou ennemi de la nation ? Les grands noms de l’IT s’opposent. Dans une interview accordée au magazine Rolling Stone, Bill Gates, cofondateur de Microsoft, n’y va pas par quatre chemins : « Je pense qu’il a enfreint la loi, alors je n’irais certainement pas le caractériser de héros. S’il voulait soulever des questions, rester dans le pays et s’engager dans la désobéissance civile ou quelque chose de ce genre, ou s’il avait pris des précautions concernant ce qu’il allait publier, il aurait plus cadré avec le modèle “OK, j’essaie vraiment d’améliorer les choses.” Vous ne trouverez pas beaucoup d’admiration pour lui de ma part. »

Voilà qui est clair, ci ce n’est que l’on peut légitimement se demander comment « s’engager dans la désobéissance civile » sans « enfreindre la loi ».

Steve Wozniak en soutien inconditionnel

Avis totalement différent pour Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, qui expliquait récemment que « c’est un héros pour moi, mais il peut être un traître aux yeux d’autres personnes et je comprends les raisons qu’elles ont de penser de cette façon. Je crois que Snowden a cru, comme je le fais, que les États-Unis ont le droit à la liberté. »


Voir aussi
Tout sur l’arsenal secret des espions de la NSA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur