Fail : Edward Snowden avait déjà été viré de la CIA pour soupçon d’espionnage

CloudSécurité

Avant de devenir le lanceur d’alerte le plus connu au monde, grâce aux documents dérobés à la NSA pour laquelle il travaillait depuis 2009, Edward Snowden a été employé par la CIA. Qui a mis fin à son contrat soupçonnant l’informaticien d’accès non autorisés à certains de ses serveurs.

Avant d’être recruté par la NSA, Edward Snowden, aujourd’hui réfugié en Russie après ses révélations sur le programme d’écoutes de l’agence, a travaillé pour la CIA. Un autre service de renseignement qui a mis fin à ses fonctions en 2009, alors que le futur lanceur d’alertes travaillait pour lui à Genève. La raison de ce départ : le comportement suspicieux de Snowden qui aurait cherché à s’introduire sur des ordinateurs de la CIA sans avoir les droits d’accès correspondants.

Une note qui n’a pas été transmise

Un « accroc » dans la carrière de l’ex-administrateur qui n’est pas parvenu aux oreilles de la NSA, malgré leur acuité légendaire. La note rédigée par la CIA n’a apparemment pas été transmise à la NSA ou à ses sous-traitants, écrivent nos confrères du New York Times. Cette note n’a fait surface qu’après le déclenchement d’une enquête fédérale sur Edward Snowden, suite à ses révélations dans la presse.

Après son départ de la CIA, l’administrateur le plus connu de la planète a travaillé chez deux sous-traitants de la NSA, Dell (au Japon) et Booz-Allen Hamilton (Hawai).


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur