Effervescence sur le marché des serveurs lame

Régulations

Pendant que HP revendique la première place, Dell annonce une offensive sur les prix

Lancés en 2002, les serveurs blades ou lames devaient révolutionner le marché. Moins encombrants et plus faciles à utiliser que des serveurs en rack, ils permettent de ranger dans un seul châssis des dizaines de machines.

Aujourd’hui, ces produits n’ont pas encore délogé les serveurs classiques. Plus chers, ils représentent 3% de la totalité des serveurs vendus en 2003, soit environ 185.000 unités. Mais IDC estime qu’ils représenteront 29% de 9,9 millions des serveurs qui devraient être vendus en 2008. Le potentiel existe donc et chacun avance ses pions. HP explique ainsi être le premier constructeur à avoir vendu plus de 100.000 serveurs lames et revendique la place de leader. En Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), HP a augmenté sa part de 42% à 64% avec une croissance de son chiffre d’affaire de 536% sur ce même segment. HP annonce également la sortie sur le marché français du HP ProLiant BL30p, le serveur en lame bi-processeurs Intel Xeon. Les HP ProLiant BL30p peuvent accueillir jusqu’à 2 processeurs Intel Xeon à 3,06 ou 3,2 GHz, avec 512 Ko, 1 ou 2 Mo de cache, jusqu’à deux disques durs ATA faible encombrement de 60 Go. Le constructeur mise également sur les lames avec la virtualisation et Linux. Il s’agit de proposer des solutions de virtualisation de serveurs basées sur les serveurs HP ProLiant, utilisant VMware ESX Server, VMware VirtualCenter et le support HP Gold ou Platinum. HP n’est pas le seul à passer à l’offensive. Dell de son côté joue la carte des prix. Habitué à la pression sur les prix sur les ordinateurs personnels, Dell pense reproduire ce schéma avec les serveurs lames, secteur où il est en perte de vitesse. Le fabricant n’a pas précisé le prix du nouveau serveur. Il a indiqué que, vendu avec la moitié des serveurs qui peuvent y être intégrés, il serait commercialisé à un prix identique à celui d’un serveur traditionnel (“rack”) comparable de la marque et 25% en dessous avec un châssis totalement équipé. Il utilisera désormais les micro-processeurs “Nocona” d’Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur