Electronic Arts, alerte sur les jeux vidéo

Cloud

Le premier éditeur mondial de jeux vidéo révise une nouvelle fois à la baisse ses prévisions pour l’exercice en cours après un premier trimestre dans le rouge

Décidément, rien ne va plus chez le premier éditeur mondial de jeux vidéo Electronic Arts. Après un dernier trimestre 2004 décevant – par manque de nouveautés, le groupe avait été amené à réviser à la baisse ses prévisions pour l’exercice 2004/2005 ? confirmé début 2005, le groupe s’affiche de nouveau dans le rouge.

Pour son premier trimestre de l’exercice fiscal 2005/2006, clos en juin, Electronic Arts affiche en effet un recul de 16% de son chiffre d’affaires, à 365 millions de dollars. Dans la foulée, l’éditeur annonce une perte nette de 58 millions de dollars, contre un bénéfice de 24 millions un an plus tôt. En revanche, la perte par action de 18 cents est inférieure aux attentes des analystes, un consensus de 24 cents. Rassurant ? Non, et le marché n’a pas manqué de sanctionner le titre qui a plongé de plus de 3% à Wall Street. Car Electronic Arts ne s’est pas contenté de s’afficher dans le rouge, il a révisé à la baisse ses objectifs pour l’exercice, avec un chiffre d’affaires annuel qui d’une fourchette de 3,3 à 3,4 milliards de dollars, passe à 3,1 à 3,125 milliards. Plus inquiétant pour les investisseurs, la prévision de bénéfice par action de 1,70 à 1,72 dollar annoncé en mars dernier pour l’exercice, passe à 1,45 à 1,60 dollar. Ces deux chiffres sont inférieurs aux estimations des analystes, chiffre d’affaires de 3,4 milliards de dollars et BPA de 1,63 dollar. Des chiffres qui en disent long sur l’image d’un secteur économique qui peine à se redresser. Et sur un Electronic Arts, qui n’en finit plus de se dégrader. Certes, les résultats d’un éditeur de jeux vidéo sont liés à son calendrier de sorties de titres, avec l’espoir de disposer de “block busters” (titre à succès). Une démarche marketing sur laquelle le géant mondial bute depuis quelques mois. Et le report au début 2006 de la sortie du très attendu jeu ‘Le Parrain’ tiré de la trilogie ne va pas améliorer les choses. Comme sur la plupart des marchés, où la santé du leader pèse sur celle de ses challengers, les résultats d’Electronic Arts risquent de peser sur la cotation de ses concurrents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur