Electronic Arts dégraisse et s’agace contre Ubisoft

Cloud

Le leader mondial du jeu vidéo ne traverse pas sa meilleure période

Malgré de bonnes ventes à Noël, Electronic Arts souffre. Au point que le premier éditeur mondial de jeux vidéo décide de couper dans ses effectifs.

L’entreprise américaine a ainsi annoncé le licenciement de 5% de ses effectifs, soit environ 300 personnes sur 6.500 à 7.000 salariés. D’après Gamespot, ces licenciements vont toucher les sites de Redwood Shores en Californie, de Tiburon en Floride et de Vancouver au Canada. EA explique que la période est difficile car le marché est en pleine transition avec l’arrivée des nouvelles consoles de salon. En tout cas, l’éditeur prend les devants en confirmant ces coupes franches juste avant la publication de ses trimestriels. Histoire d’anticiper sur une forte correction de son cours de bourse ? Autre sujet délicat pour l’éditeur: Ubisoft. Electronic Arts, qui détient 20% du français, s’insurge des contrats d’exclusivité imposés par Ubisoft à ses salariés au Canada et exige de “cesser cette pratique illégitime”. Ces clauses de non-concurrence sont considérées comme particulièrement contraignantes. Pour EA, elles constituent un frein à la croissance de l’industrie multimédia et sont contraires au principe d’aides gouvernementales aux salaires. Décidément, l’ambiance est toujours aussi bonne entre les deux “partenaires”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur