Electronics Arts s’allie à ESPN, groupe Disney

Cloud

Electronics Art est prêt à tout pour évincer la concurrence. A l’image de Microsoft, sa stratégie prend des atours hégémoniques

Le leader mondial de l’édition de jeux vidéo Electronic Arts, vient d’annoncer la signature d’un contrat sur 15 ans avec le groupe sportif américain ESPN, (propriété de Disney) pour une copieuse somme estimée entre 750 et 800 millions de dollars.

L’objectif de cet accord est le développement et la commercialisation de jeux de sport inspirés des contenus ESPN. Avec ce pacte, EA porte un coup dur à ses rivaux sur le secteur des jeux de sport, Take-Two et Sega. La licence ESPN avait en effet permis à ces deux acteurs de se faire une place précieuse sur ce marché. EA bénéficiera en outre d’espaces promotionnels sur le réseau ESPN (TV, web, Magazine) « La relation entre EA et ESPN a été créée pour le bénéfice des consommateurs, passionnés de jeux sportifs » assure dans un communiqué Larry Probst, p-dg d’EA. Take-Two et Sega font en revanche grise mine. En juillet, les deux éditeurs cassaient les prix de leur série de sport pour partir à l’assaut d’EA. Fin 2004, ils s’adjugeaient 8% du marché des jeux vidéo sportifs aux Etats-Unis, d’après le NPD Group. Perché sur ses 63% d’un marché estimé à 1,23 milliard de dollars, Electronic Arts a préféré « étouffer » ses rivaux. Cet investissement survient un mois après un autre coup porté à la concurrence. Pour un montant de 300 millions de dollars, Electronic Arts a noué un accord d’exclusivité de cinq ans avec la Ligue nationale de football américain (NFL) pour exploiter le nom des joueurs, les stades et les maillots dans ses jeux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur