Electronics Arts va prolonger son OPA sur Take-Two

Cloud

Le géant du jeu-vidéo est loin d’avoir convaincu une majorité d’actionnaires

Electronic Arts (EA) ne lâche pas l’affaire. Le groupe a de nouveau prolongé d’un mois son offre de 1,9 milliard de dollars sur son concurrent Take-Two, selon le Wall Street Journal. Il faut dire que l’offre initiale a expiré en fin de semaine dernière sans que EA ne parvienne à convaincre une majorité des actionnaires.

L’OPA du numéro un mondial des jeux vidéo n’a en effet permis que de rassembler 8% du capital de Take-Two. Rappelons que la direction de l’éditeur a toujours été hostile à cette offre “largement sous-évaluée et opportuniste”, selon elle.

Cette position est largement confortée par le succès de la dernière production de Take-Two : GTA IV qui s’est écoulé à six millions d’exemplaires en une semaine. Un record. D’ailleurs, le cours de l’action de Take-Two est aujourd’hui 5% au-dessus du prix offert par EA. Ce dernier devra donc rehausser son offre s’il veut avoir une chance. Mais pour le moment, le géant américain n’a pas décider de relever sa proposition.

“La réponse des clients à GTA IV justifie notre stratégie d’attendre son lancement pour répondre à l’offre d’achat d’Electronic Arts” , a expliqué Strauss Zelnick, le président de Take-Two Interactive.

Mais pour EA, cette opération est stratégique. Le groupe doit réagir au rapprochement entre Vivendi Games et Activision qui a crée le numéro un mondial du secteur : Vivendi est le leader des jeux en ligne tandis qu’Activision est le n°2 des jeux sur consoles.

En décembre dernier, le groupe français de communication a annoncé son intention de fusionner sa division de jeux avec les activités de l’éditeur américain Activision pour créer une nouvelle société nommée Activision Blizzard.

L’opération en titres et en cash est évaluée à 18,9 milliards de dollars (12,8 milliards d’euros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur