Electronique grand public : les Français se sont équipés en masse

Régulations

2006 a constitué un record, les prochaines années devraient marquer le pas

On s’en doutait un petit peu, mais les chiffres le confirment. En 2006, les Français ont battu des records en matière d’achats d’équipements électroniques.

Selon une étude de Gfk, les ventes de ces équipements (ordinateurs, téléviseurs, téléphones, appareils photo, consoles, son…) ont augmenté l’an passé de 12% pour s’établir à 17,87 milliards d’euros. En 2005, la croissance avait été de 9% et de 8% en 2004.

L’électronique grand public reste le premier poste de dépenses des Français, avec des achats en hausse de 18% à 7,31 milliards d’euros, devant la micro-informatique et les télécoms.

“La France n’est pas un cas isolé. Au niveau européen, la croissance a aussi été de 18% pour l’électronique grand public”, à 46 milliards d’euros, a indiqué Claude Floch, directeur du département électronique grand public de Gfk France.

Au niveau mondial, les achats de biens d’équipement technologiques ont progressé de 10% à 570 milliards de dollars.

En termes de produits, 2006 aura vu l’explosion des téléviseurs à écran plat, qui ont pour la première fois en France été vendus quasiment à parts égales avec les téléviseurs à tube cathodique.

En 2006, les ventes de LCD et de Plasma se sont envolées de 90% à 2,66 millions d’unités tandis que celles de tubes cathodiques reculaient de 20% à 2,69 millions, estime le Syndicat des industries de matériels audiovisuels électroniques (Simavelec) dans une étude sur l’électronique grand public.

Les téléviseurs dans leur ensemble représentant désormais 52% des achats d’équipement électronique, contre 46% en 2005.

Outre la moblité (téléphones, GPS), les baladeurs numériques (+25%)le secteur informatique a particulièrement séduit les Français même si la croissance des ventes se tasse un peu. 7,85 millions d’unités ont été écoulées l’an dernier, soit une progression de 12% sur un an. Entre 2004 et 2005, la croissance avait été de 20%.

Pour autant, cette croissance vertueuse de l’électronique grand public pourrait toucher à sa fin, les achats ‘importants’ ayant été réalisé par les consommateurs en 2005-2006.

Selon Gfk, les achats de biens technologiques en France augmenteront de 10% en 2007 puis de 4% en 2008, à plus de 20 milliards. Le même tassement de la croissance est attendue en valeur pour l’électronique grand public seul (+10% à 8,04 milliards d’euros en 2007), en raison de l’érosion des prix.

Au niveau mondial, GFK table sur une croissance de 8,6% pour 2007.

Par ailleurs, les fortes baisses de prix sur la plupart de ces équipements (surtout les PC et les TV) pénalisent les marges des fabricants. Malgré une croissance à deux chiffres, les revenus stagnent. Ainsi, si les ventes d’ordinateurs ont bondi de 12% en 2006, le chiffre d’affaires du secteur est stable par rapport à 2005.

Les lanternes rouges de l’électronique grand public Si les ventes globales affichent une santé éclatante, certains produits connaissent néanmoins d’importantes difficultés.Pour la première fois depuis son lancement, le marché des lecteurs DVD voit ses ventes reculer de près de 10% pour atteindre 6 millions d’unités sur 2006. Si le lecteur a plus qu’accompli sa mission ces dix dernières années, l’enregistreur peine quant à lui à décoller.Avec des ventes multipliées par 2 en 2006 (680.000 unités vs 300.000 en 2005), les enregistreurs à disque dur continuent leur montée en puissance. Néanmoins, leur progression reste un peu en deçà des attentes. Cette technologie est notamment en concurrence avec les offres triple play des fournisseurs d’accès Internet, qui proposent depuis septembre 2006 des fonctionnalités similaires pour un ticket d’entrée moins élevé.La désaffection pour la Hi-fi traditionnelle, déjà perceptible en 2005, se confirme sur 2006. Ce marché enregistre une érosion des volumes de ventes encore plus marquée (-11%), avec un impact sur le chiffre d’affaires qui reste toutefois limité grâce à la performance inattendue de produits haut de gamme sur les éléments séparés, en particulier les amplificateurs audio et les enceintes.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur