L’électronique à ultra basse consommation pour le M2M, nouvel eldorado selon Andes

ComposantsM2M

Andes a profité de l’Open Innovation Platform (OIP), organisé par TSMC, pour dévoiler ses nouveaux cœurs à ultra basse consommation destinés à l’Internet des Objets (IdO) et au « Machine to Machine » (M2M).

Fournisseur de licences d’utilisation pour ses cœurs de processeur, Andes Technology a poussé encore plus loin le développement de solutions à ultra basse consommation.

De nouvelles IP destinées à l’IoT

C’est lors de la conférence Open Innovation Platform (OIP) organisée par TSMC le 1er octobre 2013 que la société basée à Taïwan a en effet dévoilé ses nouveaux cœurs de processeur. Ils se destinent à des catégories de produits devant peu consommer, dans la mouvance de l’informatique portable (Wearable Computing), de l’Internet des Objets (IdO) et du « Machine to Machine » (M2M).

Afin de réduire la consommation de ses cœurs, Andes a mis en œuvre des nouvelles technologies telles que FlashFetch, COPILOT, PowerBrake… On en sait encore peu à ce sujet puisque Andes les présentera les 16 et 17 octobre lors de la conférence Linley Tech Processor Conference qui se tiendra à Santa Clara en Californie.

L’ultra-basse consommation : un marché en devenir

Durant la conférence OIP, Frankwell Lin, le PDG d’Andes, a expliqué : « Réduire la consommation d’énergie est un besoin global et nous allons dans ce sens avec des innovations relatives au rapport performance/efficacité. Ces nouveaux produits vont permettre à nos clients de rééquilibrer performances et consommation d’énergie grâce à des SoC qui consomment moins d’ énergie pour accomplir leur travail. Cela permettra de prolonger la durée de vie de la batterie pour la prochaine génération de systèmes embarqués comme les nouveaux produits de l’informatique portable qui commencent à émerger. »

Andes est connu pour ses solutions à très faible consommation électrique destinées à l’embarqué. Les propriétés intellectuelles de la société se retrouvent dans des centaines de millions de produits. Des sociétés comme MediaTek, Himax Technologies, Phison et Ralink achètent sous licence ses technologies.

Mais, dans la mesure où les pourtours de nombreuses futures applications relatives à l’IoT sont mieux définies, Andes entend bien être sur les rangs avec ses solutions. « Les approches et les produits qui permettent aux concepteurs de réaliser de bonnes performances tout en offrant une efficacité énergétique seront bien accueillis sur le marché et recentreront beaucoup de succès, » estime ainsi Rich Wawrzyniak, analyste de marché pour Semico Research.

Le chiffre d’affaires relatif au marché du M2M va vraisemblablement doubler entre 2012 et 2017 (données Infonetics Research). Dans le sillage de ce secteur en pleine croissance, on estime que 212 milliards d’objets seront connectés, dont une large partie sera alimentée par batterie.

crédit photo © Alexei Tacu – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur