Embarqué : eCos passe en version 3.0

Logiciels

Cet OS est aujourd’hui en perte de vitesse, mais demeure un projet important dans le monde de l’électronique embarquée

eCos 3.0 vient de faire son apparition. Cet OS open source est spécifiquement dédié aux systèmes embarqués proposant des ressources limitées, y compris ceux où Linux ne peut fonctionner.

eCos présente un ensemble de fonctionnalités et de caractéristiques, compilables (sous Windows ou Linux) sous la forme d’un OS clé en main. Ce modèle permet d’installer l’OS sur du matériel disposant de seulement quelques dizaines de kilo-octets de mémoire. Vous pourrez le télécharger sur cette page web .

Première grosse nouveauté, eCos 3.0 est compatible avec le GCC 4, ce qui augmentera sensiblement la vitesse de fonctionnement du code généré. Le support de la pile TCP/IP issue de FreeBSD est en progrès, alors que celui de lwIP fait son apparition. Le système de fichiers FAT est également de la partie (faut-il s’attendre à un problème de la part de Microsoft ?). Enfin, de nouvelles architectures sont supportées, lesquelles s’ajoutent à la longue liste déjà disponible : ARM Cortex-M, Fujitsu FR30 et Freescale 68K/ColdFire.

Le projet eCos était précédemment mené par Red Hat. Il est aujourd’hui revenu dans les mains de la communauté (sous une version modifiée de la licence GPL). Si Linux gagne de plus en plus de parts de marché dans le domaine de l’électronique embarquée, eCos demeure une valeur sure et un sérieux concurrent pour les acteurs proposant des OS temps réel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur