EMC annonce Atmos, un service de stockage en ligne, en 'cloud'

Réseaux

Le géant de stockage vient aux services en ligne, avec infrastructure en “nuage”.

Orlando. A l’occasion de sa convention internationale en Floride (18-19 mai), EMC annonce un élargissement de son offre en infrastructure “cloud” (nuage) : il s’agit de nouveaux services de stockage de données et d’outils d’administration destinés à des “entreprises de toutes tailles“. Avec des options à des “prix très étudiés“, ces offres permettent de “stocker, de sécuriser et de distribuer de larges volumes d’informations“.

Deux offres principales ont été présentées:

EMC Atmos OnLine: un nouveau service de stockage délivré via Internet en infrastructure ‘cloud’; c’est une solution globale qui permet de ranger, de sauvegarder et de sécuriser de gros volumes d’informations à la demande;

EMC Atmos internal to external federation : c’est une solution qui permet de déplacer et de fédérer des données en interne (sur place) ou à l’extérieur. Il est possible, par exemple, d’établir des règles afin de fédérer des informations sur un ‘nuage de stockage’ Atmos à l’extérieur de l’entreprise afin de réduire les coûts tout en facilitant un travail collaboratif.

Cette architecture repose sur l’offre système Atmos, des NAS pour gros volumes de données – et ces plates-formes présentent l’avantage de “diminuer les investissements, ou immobilisations, tout en réduisant les surcoûts d’administration /supervision“. Un tel dispositif apporte “de la flexibilité, des économies pour des prestations à la demande, tout en maintenant pour l’entreprise, des règles de contrôle et de rétention des informations“.

Ce principe de “fédération” et de sécurisation est critique car beaucoup d’entreprises sont, légitimement, réticentes à l’idée de déplacer 100% de leurs données dans une infrastructure en “nuage” sur Internet.

Un programme vers les partenaires

Cette nouvelle offre s’accompagne d’un programme spécifique vers les partenaires: Velocity2. Il s’agit d’une extension des programmes “Velocity Technology” et “ISV” (independant software vendors). EMC propose d’ouvrir le portefeuille d’interfaces de programmation d’applications (API chères aux développeurs) à ces sociétés de services et éditeurs indépendants. Mais également de les associer à un plan marketing et promotion commerciale élaborés.

(A suivre: interview sur place.)


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur