EMC, avec un net en baisse, annonce 1.250 licenciements

Cloud

Le géant des solutions de stockage accuse le coup: un résultat net à la
baisse pour son 3è trimestre fiscal. Réaction immédiate: plus de 1.200
suppressions de postes sont annoncées, soit 4% de ses effectifs

Malgré une hausse de son chiffre d’affaires de 18% à 2,8 milliards de dollars (par rapport à 2005, et en hausse de 8% sur le 2è trimestre), EMC enregistre une baisse de son résultat sur le trimestre écoulé: 284 millions de dollars contre 422 millions il y a un an, même période.

Cette baisse serait essentiellement due au versement de l’impôt sur les bénéfices antérieurs et à des charges liées aux stock-options.

D’où la décision immédiate de supprimer 1.250 postes d’ici fin 2007, pour rassurer les mileux financiers. Ce qui représente environ 4% des effectifs. EMC compte aujourd’hui 31.000 salariés si l’on consolide l’ensemble des acquisitions (y compris le rachat en cours de RSA).

En fait, les chiffres du 3è trimestre fiscal (au 30 septembre) ne sont pas si mauvais: ils sont même nettement meilleurs si on les compare à ceux des deux précédents trimestres.

Mais le fait est que les marchés financiers n’ont pas cessé de pointer du doigt la vague récente d’acquisitions décidées par la direction, autour de Joe Tucci, président.

En particulier, beaucoup d’analystes lui demande toujours de justifier les 2,1 milliards de dollars investis pour prendre la contrôle de RSA Security en juin dernier – un prix élevé.

Ce à quoi, le p-dg répond que RSA apporte une expertise dans l’encryptage des données, dans la gestion des identités et procédures d’authentification.

Selon la presse américaine, EMC ne manquera pas de mettre un terme à sa stratégie d’acquisition -au moins pour un certain temps.

Depuis l’acquisition de Legato il y a trois ans, EMC aurait déboursé 7 milliards de dollars pour acquérir pas moins de 21 sociétés. Ses effectifs ont ainsi grimpé de 17.500 à plus de 31.000 salariés. En janvier dernier, EMC avait déjà annoncé la suppression de 1.000 postes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur